Le cycle A HAUTE VOIX ! se poursuit cette semaine au Théâtre de l’Atelier avec quatre rencontres fort intéressantes.

  • Ce soir, mercredi 10 mai à 21 H

ALORS JE N’AURAI PAS VÉCU EN VAIN    Martin Luther King / Georges Jackson

de Pierre Tré-Hardy , mis en voix par Sally Mikaleff avec Lucien Jean-Baptiste et Cyril Guei

Martin Luther King et George Jackson ont voué leur vie à la lutte contre la ségrégation raciale en Amérique. Un combat commun.

Martin Luther King, pasteur baptiste afro-américain, militant non-violent reçoit en 1964 le Prix Nobel de la Paix pour son combat aux droits civiques des Noirs-Américains.

George Jackson qui a été condamné à un an de prison à l’âge de dix-huit ans pour un vol de soixante-dix dollars, s’engage de sa prison de Soledad dans le mouvement politique et révolutionnaire des Blacks Panthers.

  • Jeudi 11 mai à 21 H : LA VÉRITÉ EN MARCHE, ÉMILE ZOLA,

Quand un écrivain s’insurge contre l’injustice, brave les interdits, l’opinion publique, les lois…

Adaptation de Anne Rotenberg et Gérald Sthers mis en voix par Didier Long avec Stéphane Guillon

Le 13 janvier 1898, Émile Zola publie dans le journal L’Aurore, une lettre ouverte au Président de la République, Félix Faure, dont le titre inaugure la plus célèbre anaphore de la littérature française avec sa litanie provocatrice de : « J’accuse… ! » qui s’adresse successivement aux ministres de la Guerre et aux officiers de l’état-major auxquels il reproche de préférer une erreur judiciaire sur fond d’antisémitisme plutôt que de prendre le risque d’affaiblir l’armée…

  • Vendredi 12 mai à 21 H : CE QUE C’EST QUE L’EXIL, VICTOR HUGO

adaptation libre de Françoise Hamel avec Jacques Weber

Le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851 marque la fin de la Deuxième République et le début de l’exil de Victor Hugo.

« Un homme […] tellement dépouillé qu’il n’a plus que sa conscience, tellement isolé qu’il n’a plus près de lui que l’équité, tellement renié qu’il n’a plus avec lui que la vérité, tellement jeté aux ténèbres qu’il ne lui reste plus que le soleil, voilà ce que c’est qu’un proscrit. »

Ce que c’est que l’exil transpose en affirmation générale cette expérience personnelle.

Créé au Festival L’Invitation aux voyages de Biarritz en octobre 2016.

Samedi 13 mai à 21 h :  LETTRES A STALINE MIKHAÏL BOULGAKOV

adaptation de Gérald Sther avec Denis Lavant

En mars 1930, Boulgakov écrit une longue lettre à Staline dans laquelle il fait le bilan des interdictions et censures qui le frappent. Il demande à pouvoir quitter l’URSS.

Commence alors avec Staline une étonnante correspondance, faite de menaces, de suppliques, de brouillons non envoyés signés Tarzan et de signes énigmatiques d’un Sphinx tyrannique…

 

J’ai déjà évoqué plusieurs fois le Théâtre de l’Atelier, son directeur Didier Long que j’avais eu le plaisir de rencontrer et qui nous avait exposé ses engagements et ses choix…

Choix que je trouve, pour ma part toujours extrêmement pertinents.

Je vous invite vivement à venir assister aux représentations de ce cycle A HAUTE VOIX dont le programme complet est à découvrir ICI

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :