Sélectionner une page

L’extraordinaire voyage d’Émile Guimet et du peintre et illustrateur Félix Régamey des États-Unis au Japon et de la Chine à l’Inde.

Un voyage qui aboutira à la fondation du Musée National des Arts Asiatiques – Guimet, d’abord à Lyon puis à Paris.

Dans sa recherche d’exhaustivité et dans sa volonté de comprendre les religions, l’érudit Émile Guimet rapporte un extraordinaire Panthéon bouddhique, vaste ensemble de variations autour de la figure du Bouddha.

Luigini Ferdinand Jean (1870-1943). Paris, musée Guimet – musée national des Arts asiatiques. Sansn°;314.

Insatiable collectionneur, cet homme, personnage résolument original pour son époque fut l’un des premiers français à s’intéresser aux arts asiatiques.

En 1876, Émile Guimet (1838-1918), fils d’industriel lyonnais, fondateur du futur musée, retrouve aux États-Unis le peintre Félix Régamey (1844-1907), qu’il avait rencontré quatre ans plus tôt.

Entre Émile Guimet, le riche industriel lyonnais, orientaliste et collectionneur insatiable, et Félix Régamey, communard et dessinateur de presse, se nouera une amitié qui alimentera donc les premières années du musée de la place Iéna.

Premiers touristes des temps modernes, les deux hommes entament un voyage au long cours qui va les conduire au Japon, en Chine, en Asie du Sud-Est, puis en Inde avant de retrouver l’Europe.

Un voyage décisif pour l’histoire du Musée.

« Dix mois qui éclaireront tout le reste de nos vies…»

Mais Émile Guimet et Félix Régamey concevaient vraisemblablement le déplacement à travers l’Asie comme un voyage à la fois touristique et philosophique.

En effet, lors des différentes étapes, et comme on peut le voir sur l’illustration ci-dessous, Guimet se renseigne auprès des érudits dans le cadre de son enquête sur les religions d’Extrême-Orient pendant que Régamey trace des esquisses…

Ces recherches les amèneront à créer un musée pour lequel le premier acquiert de nombreuses œuvres d’art et manuscrits tandis que le second réalisera de nombreuses œuvres dont l’Asie sera le thème principal.

À partir d’une sélection de peintures, toiles grand format, photographies, dessins, objets personnels, échanges épistolaires, l’exposition suit le voyage de ces deux personnalités atypiques.

Pour la première fois, le musée s’associe à Gaumont Pathé archives et à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé pour présenter des films dans l’exposition, mais aussi déployer sur plusieurs lieux un cycle dédié à l’exotisme au cinéma, des premiers documentaires d’explorateurs aux plus grandes fictions d’aventure des années trente.

Une excellente initiative qui perpétue la volonté d’Émile Guimet de créer en 1889 « un musée qui pense, un musée qui parle, un musée qui vit ».

Infos pratiques
ENQUÊTES VAGABONDES
LE VOYAGE ILLUSTRÉ D’ÉMILE GUIMET EN ASIE
6 décembre 2017 – 12 mars 2018
Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iéna, 75116 Paris – tél : 01 56 52 53 44
Crédits photos: Musée Guimet
%d blogueurs aiment cette page :