Exposition DES LIEUX ET DES HOMMES Eduardo Chillida Belzunce, derniers jours…

Pour la première fois exposé à Paris, le fils du grand sculpteur basque Chillida, Eduardo Chillida Belzunce présente ses sculptures monumentales et son œuvre peinte à la mairie du 1er arrondissement de Paris.

Douze sculptures en bronze – dont 6 monumentales placées sur la place située devant l’église Saint Germain de l’Auxerrois – et une vingtaine de tableaux sont exposés jusqu’au jeudi 23 à la mairie du 1er arrondissement de Paris.
2017_01
El jard+¡n del silencio (1)
Fils du sculpteur basque Eduardo Chillida Juantegui, sculpte et appréhende la matière depuis sa plus tendre enfance. Il crée sa première sculpture à l’âge de 4 ans !

L’exposition souligne habilement les deux côtés de la production de l’artiste basque, deux activités indissociables chez Eduardo Chillida Belzunce. La peinture :

2013_02

Ainsi, on pourra admirer diverses toiles montrant des lieux réels et imaginaires, fruit de sa vision intérieure et extérieure du monde.

et la sculpture:

2012-18_3

«Pour moi, peindre et sculpter sont complémentaires, ce qui donne l’étincelle à une chose donne l’étincelle à l’autre» Eduardo Chillida

Sa très personnelle interprétation de « Las Meninas » de Velázquez, intitulée « Les autres Meninas », est aussi présente.
En regardant ses sculptures on s’aperçoit que Chillida Belzunce est fortement intéressé par l’anatomie et la figure humaine.
El jard+¡n del silencio (1)
Les six sculptures, de taille plus petite, reproduisent la même thématique autour du corps.
Toutes les sculptures de cette exposition sont uniques, car une fois les travaux terminés, les moules ont été détruits.
2013-01_2
Les mains, références à Rodin, sont montrées au public comme l’allégorie du travail de l’artiste et revêtent en l’occurrence une dimension particulière puisqu’Eduardo a du apprendre à peindre de la main gauche suite à un terrible accident de moto qui lui a laissé une paralysie latérale…
Je suis généralement fascinée devant les sculptures géantes devant lesquelles on se sent «immensément petit» (j’aurais pu dire « extrêmement » mais j’aime bien le paradoxe de l’expression).
Les sculptures géantes d’Eduardo Chillida resteront probablement gravées dans ma mémoire aussi longtemps que celles du sculpteur sénégalais Ousmane Sow sur le Pont des Arts ou celles de Fernando Botero sur les Champs-Élysées…

BIOGRAPHIE D’EDUARDO CHILLIDA BELZUNCE

Retrato artistaEduardo Chillida Belzunce est né à Saint Sébastien le 15 mars 1964.
Fils du sculpteur Eduardo Chillida Juantegui et de Pilar Belzunce de Carlos, c’est le plus jeune d’une famille de huit enfants, quatre filles et quatre garçons.
Très tôt – il n’a que 4 ans lorsqu’il réalise sa première sculpture – Eduardo s’intéresse à l’art. Sur la plupart des dessins faits par son père, il apparaît toujours un crayon et une feuille de papier entre les mains…
Après un bref passage à l’École des Arts de Deba et au Círculo de Bellas Artes de Madrid et à la Escuela de Artes y Oficios de Madrid, Eduardo Chillida s’essaye d’abord à la sculpture puis à la peinture.
En 1985 Eduardo est victime d’un terrible accident de moto (il restera 1 mois 1/2 dans le coma) d’où il ressort grâce à une volonté de fer mais qui lui laisse une paralysie latérale qui l’obligera désormais à peindre de la main gauche.

L’année suivante, 1987, il passera 6 mois à New York chez sa sœur Susana période pendant laquelle il appréciera ses promenades dans Central Park et ses visites à ses « amis peintres » au Metropolitan Museum. Et bien sûr, fidèle à son habitude de peindre où qu’il soit, il continue à peindre.

En 1988, de retour à Saint Sébastien, il présente sa première exposition individuelle à la Galeria Dieciséis à Saint Sébastien.

En 1990 il rencontre Susana Alvarez, une journaliste qui travaille dans la publicité qu’il épousera en septembre 1991 à Amasa, un village de Gipuzkoa proche de Saint Sébastien. Ils auront 4 enfants, Eduardo né en 1993, Laura en 1995, Pablo en 1998 et Miguel en 2004.
Ils partagent à la fois vie privée et vie professionnelle, puisque c’est sa femme Susana qui organise ses expositions (et qui est d’ailleurs la Commissaire de l’exposition DES LIEUX ET DES HOMMES)

Il offre également deux œuvres monumentales, le Mural « Beste Aldean » place Zuloaga et le mural « Homenaje al señor » à l’église Saint Sébastien Mártir, dans sa ville natale Saint Sébastien, le premier pour la DYA et le second pour l’Église catholique.

IMG_0496 copie

En 2010, sur les conseils d’Heberto Guzmán, chez qui il a séjourné avec Susana lors d’un voyage au Mexique, Eduardo Chillida décide de reprendre la sculpture.
En 2011 il réalise une douzaine de sculptures et en 2015 les six grandes sculptures en bronze qui seront présentées pour la première fois à Paris.
Crédits photos: © Enrique Pérez Seoane
Infos pratiques
Exposition DES LIEUX ET DES HOMMES Eduardo Chillida Belzunce
jusqu’au 23 novembre 2017
Les sculptures seront encore visibles jusqu’au 8 décembre 2017 place du Louvre
Mairie du 1er arrondissement
4, place du Louvre 75001 Paris
01.44.50.75.01

1 commentaire sur “Exposition DES LIEUX ET DES HOMMES Eduardo Chillida Belzunce, derniers jours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *