Sélectionner une page

Je vous présente aujourd’hui Francesca Orlando, éditrice, fondatrice des Éditions Retrouvées.

ZPLM: Qui êtes-vous Francesca Orlando ?

Une passionnée de lecture! J’ai atterri un peu par hasard dans l’édition et depuis, je n’ai plus quitté les livres. J’adore aller voir dans les bibliothèques des gens et regarder les ouvrages qu’ils ont… (ndlr. Tout comme moi !)

J’ai créé, il y a un peu plus de 4 ans,  les Editions Retrouvées car je trouve que c’est vraiment plaisant de remettre en avant des ouvrages populaires, de qualité (la littérature française et étrangère regorge de très magnifiques romans, qu’on aime lire et relire), dans un format élégant qui permet de lire facilement et de l’offrir, tout en gardant un prix abordable.

ZPLM: Comment sont nées les Éditions Retrouvées ?

Du constat suivant qui m’a très vite interpellée : les ouvrages ont une durée de vie trop courte. Une fois édités, on les retrouve peu ou bien dans le fond de catalogue des éditeurs. Quand j’ai lancé les Editions Retrouvées, l’idée a été validée par beaucoup d’éditeurs qui croyaient au concept. Depuis il y a eu plus d’une centaine de titres, de thèmes et genres complètement différents (de Anny Duperey à Jean d’Ormesson ou Mary Higgins Clark).

zenitude-profonde-le-mag-anny-duperey-francesca-orlando-trouvé

Francesca Orlando et Anny Duperey dont le roman « Les chats de hasard » paraîtra au mois de juin aux Editions RetrouvéesZPLM: Pourquoi ce nom ?

Il s’agit d’un jeu de mot avec le concept de « retrouver des ouvrages » et mon nom marital « Trouvé ».

 

zenitude-profonde-le-mag-editions-retrouvées

ZPLM: La littérature (française et étrangère) foisonne de romans, sur quels critères choisissez-vous ceux que vous éditez aux Editions Retrouvées ?

J’ai plusieurs axes de réflexions en choisissant un ouvrage : lorsque j’étais adolescente j’adorais lire, alors j’essaie de me rappeler quelles étaient les lectures qui m’avaient passionnées ;  les auteurs populaires qui ont des premiers ouvrages peu connus, des thèmes passionnants, divers et variés (la force des Editions Retrouvées est de publier des ouvrages qui vont du suspense à l’histoire, en passant par le roman, la comédie romantique ou le terroir).

J’aime beaucoup fouiller dans les bibliothèques à la recherche d’ouvrages oubliés.

ZPLM: Qu’est ce que vous adorez le plus dans ce métier ?

Lire évidemment.

ZPLM: Et y a-t-il au contraire quelque chose dont vous vous passeriez volontiers?

L’administratif.

ZPLM: Je suppose que vous avez mille projets ? Accepteriez-vous de nous en dévoiler quelques uns ?

Concernant les Editions Retrouvées, mes projets seraient de les développer et d’arriver à toucher un plus grand nombre de lecteurs.

Nous avons refait la charte graphique des couvertures récemment, le format et le caractère ont encore été agrandis, pour favoriser une lecture toujours plus facile.

C’est un vrai livre cadeau, qualitatif !

ZPLM: A quoi ressemble votre journée type  ?

Je me lève assez tôt, j’écoute les informations puis je file à mon bureau. Je commence par lire mes mails, y répondre si nécessaire et c’est parti pour une journée de fouille sur internet pour trouver des titres intéressants.

J’ai souvent des déjeuners avec des éditeurs qui me parlent de leur catalogue.

L’après-midi peut être consacré à la lecture, la rédaction de contrats, étude de catalogues, étude des ventes, échange sur la pertinence d’un titre, réunion, prévision du programme de parution et sa faisabilité, choix des couvertures, validations par les auteurs, etc…

Le soir, j’adore regarder des séries, aller au cinéma ou voir des amis.

ZPLM: Quand vous ne travaillez pas, on peut vous trouver … 

… dans l’un des cafés du marché d’Aligre (Paris 12), le matin, prenant un café et refaisant le monde…

  • Question un peu plus personnelle, vous ne sortiriez jamais sans …

… mon sac à main et tout ce qu’il contient

Je termine en général mes interviews par le traditionnel « portrait chinois » alors dites-moi…

Si vous étiez un animal ? Ce serait un oiseau pour voyager et survoler le monde.

Une ville ou un pays ? J’hésite entre le Maroc et l’Italie, deux pays qui ont une signification particulière pour moi.

Une saison ? Le printemps sans hésiter.

Une fleur ou un fruit ? Un fruit, plutôt estival  (pastèque, cerise, abricot…)

Un dessert ? Un moelleux au chocolat bien fondant au milieu.

 

Mille mercis à Francesca Orlando de nous avoir consacré ce petit moment.

Vous pouvez retrouver la liste des romans édités sur le site des Editions Retrouvées

Crédits photos : Editions retrouvées

%d blogueurs aiment cette page :