Une collection capsule du styliste Arthur ARBESSER qui s’inspire du mouvement moderniste viennois, figure au cœur de la Fashion Week de Milan (du 21 au 27 février 2018) et de celle de Paris (du 27 février au 6 mars 2018).

Découvrons ensemble quelques pièces de cette collaboration entre le créateur de mode Arthur ARBESSER et le fabricant de tissus autrichien BACKHAUSEN.

Dans le cadre de cette collaboration, l’Office de Tourisme de Vienne et le styliste Arthur ARBESSER mettent l’accent sur le caractère profondément novateur de la création de mode à l’époque du Modernisme viennois.

Le Modernisme viennois représente une période essentielle dans l’histoire de la ville.

À travers l’œuvre des peintres Gustav Klimt et Egon Schiele, de l’architecte Otto Wagner et de l’artiste universel que fut Koloman Moser, Vienne commémore en 2018 la créativité de quatre des plus importants acteurs de cette époque, disparus au cours de la même année 1918.

Arthur Arbesser, étoile montante du monde de la mode est né et a grandi à Vienne.

arthur-arbesser-styliste-viennois

Le styliste Arthur Arbesser

Le créateur, âgé de 35 ans, vit et travaille aujourd’hui à Milan et se dit profondément marqué par le Modernisme viennois:

« Vienne exerce sur moi une incroyable fascination du fait de la rigueur des lignes, claires et précises et de cette alliance d’une forme de discipline et de quelque chose de doux, d’aérien…»

Sa collection capsule s’inspire du mouvement moderniste:

 

arbesser-vienna-stylisme

Arbesser X Vienna ©ElfieSemotan

 

« Le Modernisme viennois s’attachait à l’essentiel. Pas un trait superflu, pas un détail inutile, rien d’autre qu’une élégance indéniable qui n’a rien perdu de son actualité et qui correspond même peut-être encore mieux à nos aspirations esthétiques aujourd’hui qu’il y a cent ans. C’est sans doute la raison pour laquelle mes travaux, consciemment ou inconsciemment, reprennent des traits caractéristiques d’Otto Wagner, de Koloman Moser ou de Josef Hoffmann. »

arbesser-vienna-styliste-viennois

Arbesser X Vienna @Elfie Semotan

C’est la manufacture traditionnelle Backhausen, dont le client principal à l’époque de son apogée était la Wiener Werkstätte, qui fournit les étoffes destinées à la collection Arthur Arbesser x Vienna.

« L’idée d’appliquer les tissus de Backhausen à des créations de mode a été rendue possible grâce à notre coopération. Certains motifs de Koloman Moser, par exemple, ont été tissés pour la première fois dans un mélange de laine et de soie. Le résultat est lumineux, assorti d’un beau tombé, magnifique », ajoute ARBESSER avec enthousiasme.

ARTHUR ARBESSER Fall 2018/2019 Milan (cliquez sur l’image pour voir le défilé)

Lors de son défilé à Milan le 22 février 2018, Arthur Arbesser a présenté certains éléments de cette mini collection, tout comme il le fera du 1er au 8 mars dans son espace d’exposition parisien.

Modèles qui seront par la suite disponibles dans le cadre de sa collection régulière.

En même temps, l’Office de Tourisme de Vienne sera présent aux Galeries Lafayette de Paris (et au Duomo de Milan) à travers des affiches géantes montrant des créations d’ARBESSER.

vienne-galeries-lafayette-arthur-arbesserLe thème du Modernisme viennois figure en effet  au cœur des activités touristiques pour l’année 2018.

Vienne, capitale de la mode en 1900

Aux alentours de 1900, la création de mode viennoise figurait parmi les plus novatrices du monde.

Eduard Wimmer-Wisgrill, élève de Josef Hoffmann, concevait des vêtements dans l’esprit de l’œuvre d’art totale.

Un mode de création cher à la Wiener Werkstätte qui permet en effet de créer un style vestimentaire très particulier.

Pendant des années, le Modernisme viennois a exercé son influence sur la création de mode.

Des stylistes tels que Karl Lagerfeld ou Vivienne Westwood se sont inspirés – ou s’inspirent encore aujourd’hui – des formes et des lignes de ce mouvement pour concevoir leurs créations.

Les œuvres de Gustav Klimt ont souvent elles aussi, inspiré l’univers de la création de mode.

La dernière collection d’Arthur Arbesser est le plus récent témoignage de l’influence exercée de nos jours par l’élégance du Modernisme viennois.

 

Backhausen et la Wiener Werkstätte
Fondée en 1903 par Josef Hoffmann, Koloman Moser et Fritz Waerndorfer, la Wiener Werkstätte a été à l’époque de son apogée le plus important client de Backhausen en ce qui concerne les tissus d’ameublement, les rideaux et même les tapis.
La production se fait aujourd’hui exactement comme autrefois à l’atelier de tissage de Hoheneich, dans le Waldviertel (Basse-Autriche).
Plus de 80 artistes de la Wiener Werkstätte ont conçu des motifs d’étoffes plus fascinants les uns que les autres et qui furent réalisés par Backhausen. L’un des plus importants fonds de ces motifs existant au monde appartient d’ailleurs aujourd’hui à l’entreprise.
Les motifs créés par Koloman Moser pour Backhausen sont très variés. Six d’entre eux feront en 2018 l’objet d’une réédition dans le contexte de la commémoration de son 150e anniversaire et du centenaire de sa mort. Aujourd’hui comme à l’époque, les motifs Vogelkolonie, Schneebeere, Streif, Blütenerwachen, Seifenblasen et Föhn n’ont rien perdu de leur modernisme aux lignes claires et nettes ni de leur polyvalence. À l’heure actuelle, l’entreprise s’applique à mettre en place un programme de fabrication de tissus d’habillement alliant qualité haut de gamme et originalité des motifs.

2018, une année thématique

Sous le titre de « BEAUTÉ ET ABÎME – KLIMT – SCHIELE – WAGNER – MOSER», Vienne célèbre en 2018 le mouvement moderniste et quatre de ses principaux représentants, décédés au cours de la même année 1918.

De nombreuses expositions se proposent d’illustrer à quel point des artistes, des scientifiques, des architectes et bien d’autres ont laissé aux alentours de 1900 une empreinte durable sur la ville.

En 2018, les grands musées viennois consacrent de vastes expositions à ces personnalités marquantes du Modernisme viennois.

%d blogueurs aiment cette page :