Sélectionner une page

Un «Seule en scène» dramatique!

Avec cette création qu’elle interprète – remarquablement – elle-même, Jennifer Batten nous emmène au plus profond des élucubrations d’Ana.

Ana, ma chérie – Photo Christine Coquilleau

Le sujet – la prégnance de l’influence maternelle sur le psychisme – bien qu’ayant souvent été abordé, reste intéressant et nous touche tous. Quoi que l’on en dise la relation que l’on entretient – ou pas – avec sa mère, premier interlocuteur qui se présente à nous bien avant que l’on vienne au monde, nous façonne.

Que l’on se positionne en accord ou en opposition avec elle d’ailleurs.

Ana, ma chérie – Photo Christine Coquilleau

Dans Ana ma chérie, nous assistons à un one woman show qui nous dévoile les pensées d’Ana dans un mode de « monologue intérieur extériorisé ».

Ana, ma chérie – Photo Christine Coquilleau

Jennifer Batten non seulement signe là un texte – à plusieurs entrées  – particulièrement intéressant, mais elle s’empare de la mise en scène de Jen-Luc Borras de façon épatante.

La musique 

En sourdine, présente tout au long de la pièce sans pour autant être invasive, la musique de Vincenzo Mingoia s’accorde parfaitement au ton de la pièce.

Bref avec «Ana, ma chérie…», Jennifer Batten signe et interprète un «sans faute» que vous pourrez retrouver au Théâtre du Marais pour quelques représentations encore, alors dépêchez-vous!

Infos pratiques

ANA, MA CHÉRIE
écrit et interprété par Jennifer Batten
Mise en scène de Jean-Luc Borras
Conception musicale Vincenzo Mingoia
Dernière représentation le 20 Septembre à 20h
Théâtre du Marais
37 rue de Volta
75003 Paris
Réservations au 01 71 73 97 83 ou ICI 

 

Crédits photos : Christine Coquilleau

 

%d blogueurs aiment cette page :