Peur de la maladie, deuil, isolement, spectre du chômage… la pandémie de Covid-19 nous a rappelé que le lien aux autres est un besoin vital.

Solitude et détresse après le déconfinement.

La détresse a souvent pour conséquence le repli sur soi, et la solitude ajoute de la détresse.

Il est du rôle des associations d’identifier et d’aller à la rencontre de ceux qui ne disent pas leur solitude et leur détresse .

L’expérience de l’association Astrée montre qu’un lien chaleureux et régulier avec un bénévole qui apporte son attention pour rompre la solitude est un véritable réconfort et un facteur de protection pour les plus fragiles.

L’Association ASTRÉE

Fondée en 1987 par Gilbert Cotteau qui, toute sa vie, a lutté contre l’exclusion sociale, l’association Astrée s’est donnée pour objectif d’accompagner les personnes en situation de grande solitude et les aider à restaurer le lien social. 

Le maintien du lien social, un facteur déterminant de la santé. 

Il est aisé de comprendre le repli sur soi de personnes en état de détresse psychologique. Le stress, la souffrance et la peur sont des maux qui se taisent et se cachent, par crainte du regard des autres.

Le sentiment de solitude et la solitude objective (isolement social), qui peuvent se recouper sans se confondre, peuvent avoir de lourdes conséquences. Il existe notamment une corrélation forte entre le degré de solitude et le risque suicidaire. La solitude et la détresse s’alimentent de façon négative.

Pourtant, il est possible de sortir de ce cercle vicieux !

Gilbert Cotteau s’est très fortement investi au service d’Astrée en créant une méthode particulière d’écoute et d’accompagnement « écouter la parole de l’autre, le laisser s’exprimer, sans interface émotionnelle, morale ou sociale »

Son enthousiasme et son charisme ont permis de convaincre plusieurs grands chefs d’entreprises qui restent fidèles et sont aujourd’hui encore mécènes d’Astrée.

Pourquoi « Astrée » ?  

« Nommer, c’est faire exister »

Le nom de l’association a été choisi afin de symboliser son action et sa vocation. « Astrée », fille de Zeus et de Thémis, déesse de la bienfaisance, répandait parmi les hommes les sentiments de justice et de vertu. 

La Méthode Astrée, un programme expert pour lutter contre les solitudes et recréer du lien.

Vous pouvez le retrouver en cliquant sur le l’image ci-dessous.

L’association Astrée a mené des actions aussi bien auprès des seniors isolés (en association avec Domofrance …

… d’élèves de collèges…

… que de personnes comme vous et moi!

Ici le témoignage d’Ali, abandonné par sa femme qui, du jour au lendemain l’a quitté en emmenant sa fille de 17 ans…

C’est grâce au soutien téléphonique d’Astrée, qu’Ali a pu « sortir la tête hors de l’eau » et éviter de s’enfoncer dans une dépression profonde.

Le pire reste à venir…

Dans un rapport accablant, publié le 14 mai dernier, l’ONU tire la sonnette d’alarme sur la crise psychiatrique à venir.

Selon Devora Kestel, directrice Santé mentale et abus de substances psychoactives à l’OMS, “la situation présente, la peur et l’incertitude, les turbulences économiques engendrent ou peuvent engendrer de la détresse psychologique” (cf. article LCI: l’ONU alerte sur les conséquences psychologiques de la pandémie) )

Alors que 12 millions de personnes (soit 1 Français sur 5) sont déjà pris en charge en France pour un trouble psychique, de nombreuses personnes sont désormais en situation de grande vulnérabilité : les personnels aux avant-postes pour lutter contre la maladie, les enfants et les femmes (notamment en raison des violences conjugales), les personnes âgées, les malades chroniques…

Une étude récente  menée en France montre qu’en matière de détresse psychologique, les chômeurs et les étudiants sont très impactés et dans certains pays, des études citées par l’OMS ont déjà montré que le niveau de dépression était au moins 3 fois supérieur par rapport au début de la pandémie.

L’organisation préconise donc d’investir massivement dans la santé mentale pour lutter contre ce fléau car la prise en charge de ces détresses par le corps médical et les professionnels de la santé mentale sera primordiale.

Comment agir contre la solitude avec ASTRÉE?

Vous pouvez aider l’Association ASTRÉE en devenant bénévole (Astrée compte déjà un réseau de 500 bénévoles dans quinze antennes locales réparties dans toute la France) ou en faisant un don.

Il me semble essentiel d’aider ceux qui se sentent mal d’abord à oser exprimer leur détresse. S’engager avec l’association ASTRÉE permet de le faire dans l’empathie et de façon efficace.

Si vous souhaitez rejoindre en tant que bénévole ces antennes en formation, il vous suffit d’écrire à contact@astree.asso.fr

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :