Avec 137 dessins originaux présentés au public pour la toute première fois!

DéconstruKt. Déconstruire son œuvre pour mieux créer et laisser libre cours à l’imagination des visiteurs…

Ces 137 œuvres d’Enki Bilal, présentées sans cartel, sans indication ni contexte, deviennent de véritables petits tableaux travaillés individuellement, laissant le visiteur seul face à l’œuvre.

ENKI BILAL DéconstruKt ARTCURIAL Juillet 2021
Photo zenitudeprofondelemag.com

L’occasion de laisser libre cours à son imagination, confrontés à ces vibrants dessins d’Enki Bilal.

ENKI BILAL – Expo DéconstruKt – ARTCURIAL – Juillet 2021
Photo zenitudeprofondelemag.com

ENKI BILAL DéconstruKt ARTCURIAL Juillet 2021
Photo zenitudeprofondelemag.com
ENKI BILAL DéconstruKt ARTCURIAL Juillet 2021
Photo zenitudeprofondelemag.com

Nous avons eu le plaisir d’assister à la conférence de presse donnée par l’artiste …

Enki Bilal au sujet de l’exposition DéconstruKt.

« Je détruis, je fais imploser plusieurs récits […] »

« Les cases, une fois extraites, débarrassées de leurs mots redeviennent libres, c’est cette libération du dessin qui qui va passer par les yeux de ceux qui vont regarder et traverser l’exposition et qui vont construire leur propre vision. La déconstruction va produire matière à de multiples imaginaires. »

Enki Bilal au sujet de l’exposition DéconstruKt.

Enki Bilal Crédits photos zenitudeprofondelemag.com

L’exposition DéconstruKt, racontée par des amis artistes…

(Propos extraits de la vidéo de l’exposition.)

eddy Mitchell -DeconstruKt - enki bilal - artcurial -zenitudeprofondelemag.com

« Il y a une histoire souvent extraordinaire, qui est vraiment hors du temps. »

Eddy Mitchell (que nous avons eu le plaisir de croiser le jour du vernissage):

  • Carla Bruni : « Mon premier ressenti, comme toujours, en voyant les œuvres de Bilal, c’est un mélange entre une immense précision et une composante de mystère que je n’arrive pas à décrypter au fond, et qui me prend le cœur.»
  • Camélia Jordana : « C’est très courageux artistiquement d’assumer les fragments, d’accepter d’être raconté par fragments et par bribes de soi. Les personnages ont quelque chose de hors du temps. »
  • Mathias Malzieu : « [Ces dessins] sont comme des fenêtres. On a envie de pouvoir entrer dedans et dans et les décors. On a l’impression de rentrer dans le rêve de quelqu’un d’autre. Le temps s’arrête. »
  • Gaëtan Roussel : « [Ces dessins] ont quelque chose de sombre, tourmenté. J’y vois beaucoup de poésie mais [ces couleurs] adoucissent le côté sombre. »
  • Olivia Ruiz : « Je me sens très proche de la palette graphique d’Enki Bilal parce que je trouve que le noir et blanc et le minimum du mélange de couleurs va être souvent beaucoup plus propice à la part d’imaginaire. Quand j’ai vu le nom de l’exposition, cela m’a renvoyée au mot «renouveau», au mot «création» ou «re-création. »Propos extraits de la vidéo de l’exposition.

« Cette exposition inédite retrace le travail d’Enki Bilal de ces 20 dernières années et fait référence à la liberté et à l’imaginaire. Un vrai événement chez Artcurial cet été ! » Eric Leroy, Expert, Artcurial

Informations pratiques

Exposition Deconstrukt Enki Bilal

Du 6 juillet au 9 septembre 2021
Du lundi au vendredi, 11h-18h (hors jours fériés et fermeture annuelle du 2 au 20 août)

Artcurial
7, Rond-Point des Champs-Elysées
75008 Paris

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :