Un Chirac en effet plus vrai que nature!

Ne le loupez pas !

Synopsis : Dans un jardin public, une femme se laisse emporter par le sommeil. Quand, soudain, apparaît… Jacques Chirac ! Valérie est enthousiaste! Elle a plein de questions à lui poser… D’abord méfiant, il accepte de lever le voile sur l’homme qui se cachait derrière de grosses lunettes en écailles…

CHIRAC Marc Chouppart Fabienne Galloux zenitudeprofondelemag.com
CHIRAC Marc Chouppart & Fabienne Galloux
photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.
Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

Le dialogue qui s’engage est cordial, non dénué d’humour, de piques bien senties… et de séduction mutuelle.

Jacques CHIRAC . Mais qui était-il, au fond?

En automne 2019, Jacques Chirac s’éteint.

La France, qu’il avait si bien incarnée est en deuil. Sincèrement et profondément triste.

Y compris – et ce j’en reste convaincue – ceux qui ne partageaient pas ses idées politiques.

Lui qui savait se montrer si proche du peuple. De la Mairie de Paris à l’Elysée, il fut le dernier homme politique d’une époque révolue, lui qui avait côtoyé de Gaulle, Pompidou, Mitterand, Giscard…

La France a rendu hommage à son courage, sa ténacité, son humour, son style.

Mais qui était-il vraiment?

C’est à cette question que la pièce tente d’apporter une – voire « des » – réponse(s)… Car en effet, performance de comédien, d’auteur ou de metteur en scène ? À moins que ce ne soit la concordance des trois, le fait est qu’on a la conviction profonde que ce Chirac-là est « le vrai »

La pièce évoque ses conquêtes, ses défaites, ses hobbies… Elle nous remet en mémoire ses ex-allures de jeune premier, ses lunettes, sa silhouette aux jambes démesurées cachées dans un pantalon à la ceinture très haute… On repense à ses visites mémorables au salon de l’agriculture, à son appétence pour la bonne bière, à son appétit homérique, à ses petits déjeuners estivaux chez Sénéquier… Un bon vivant !

Quelle gageure de vouloir « en faire » une pièce ! Et quelle performance quand on voit le résultat !

« J’ai choisi Marc Chouppart pour être ce Chirac en chair et en os qui surgit dans le rêve de cette femme, mais aussi là, devant nous, sur le plateau. Il ne s’agit pas pour lui de caricaturer l’ancien président (ou pire, sa caricature des Guignols de l’Info !) mais bien de porter son personnage, en prenant appui sur ce qui demeure de lui dans notre mémoire collective : son maintien, ses mimiques, le timbre de sa voix, le rythme de sa parole, sa façon d’observer, d’écouter, de séduire. »

GÉRAUD BÉNECH, co-auteur et metteur en scène.

Marc Chouppart incarne un Jacques Chirac extrêmement sympathique!

Et c’est exactement ce qu’il était je crois.

Sympathique, humain, mais également visionnaire et homme d’une immense culture… il ne faut quand même pas oublier qu’il est à l’origine de ce superbe musée du Quai Branly

Et, somme toute, pas prioritairement un « politique »…

Le texte se fonde sur des faits réels et emprunte de nombreuses citations puisées dans des discours, des débats, des discussions rapportées par des proches, des journalistes ou des biographes. Et on en viendrait même à oublier son/ses rôle(s) politiques tellement son côté humain occupe toute la place!

Le décor et le rêve de Valérie

Ce rêve est enchâssé dans un récit-cadre. Valérie (interprétée par Fabienne Galloux), plongée dans une biographie de Jacques Chirac s’assoupit dans un jardin public (figuré par une projection vidéo et trois sièges). Nous la retrouvons dans ce jardin public à son réveil, à la fin de la pièce.

Une bande son marque l’entrée dans le rêve de Valérie. Lorsque Chirac apparaît assis à ses côtés, le jardin à l’écran a laissé place à une mystérieuse demeure ensablée dont l’aspect surréaliste rappelle aussitôt Dali ou Magritte : le temps du rêve – c’est-à-dire du spectacle – est matérialisé par une création vidéo construite à partir d’une série de clichés de Romain Veillon (l’un des plus talentueux photographes du mouvement URBEX), mêlés à un lent défilé de nuages.

Elle est projetée sur tout le fond de la scène et se réfléchit sur de grands panneaux-miroirs disposés à cour et à jardin. L’ensemble du plateau est ainsi transformé en un monde onirique dans lequel le spectateur finit par s’immerger lui aussi.

CHIRAC – Marc Chouppart – Théâtre de la Contrescarpe
photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau.
Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

« Chirac est un personnage romanesque, il était fatal qu’il devienne le personnage d’une pièce de théâtre. » DOMINIQUE GOSSET, directeur du Théâtre de la Contrescarpe et co-auteur

Que le public passe un moment agréable en compagnie de Jacques Chirac et ressorte avec le sentiment de le connaître un peu mieux, telle est l’ambition de ce spectacle.

Pari gagné, nous avons passé un excellent moment !

Infos Pratiques

CHIRAC

THÉÂTRE DE LA CONTRESCARPE5 rue Blainville – 75005 PARIS
(Métro Place Monge ou Cardinal Lemoine)

DU 1ER JUILLET AU 22 AOÛT 2021
Du mercredi au vendredi à 21h.
Le samedi à 20h30.
Le dimanche à 16h30.
Texte : Dominique GOSSET et Géraud BENECH
Mise en scène : Géraud BENECH assisté d’Emmanuelle BENHAIM
Distribution : Marc CHOUPPART, Fabienne GALLOUX
Durée : 1h10
Tarif de 10 à 32 euros

Réservation : 01 42 01 81 88
www.theatredelacontrescarpe.fr

(Remerciements à la Maison Bonnet pour le prêt des lunettes Chirac
et au Jardin du Luxembourg pour le prêt des sièges)

Crédits photos Fabienne Rappeneau. Tous droits réservés
Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :