Mardi soir se tenait le vernissage de l’exposition Paradisi retrouvé consacrée aux tableaux de Daphné Rocou à la SCAM.

Paradisi est le nom d’un village dans la région montagnarde du sud de l’île d’Eubée en Grèce…

Paradisi retrouvé est une série de photos mettant en scène une fiction narrative de la vie d’une institutrice de village dans les années 50.

paradisi-retrouve-zenitude-proofonde-le-mag

paradisi-retrouve-zenitude-profonde-le-mag

paradis-retrouve-zenitude-profonde-le-mag

dr4-copie

 

« Avec la participation des habitants de la région, j’ai créé des tableaux vivants inspirés par les témoignages des anciens élèves et l’histoire de leur enseignante. Le tableau vivant était usité pour recréer des moments historiques dans les écoles grecques. » Daphné Rocou

En 2015, Paradisi retrouvé a obtenu la bourse Brouillon d’un rêve de la Scam.

dr8-daphne-copie

Daphné Rocou évoquant l’origine de son projet …fou  et …sa joie lorsqu’elle a appris qu’il avait été validé ! ©bouchine

Daphné Rocou est une photographe plasticienne grecque vivant à Athènes.
Elle fait des études de Littérature et de Philosophie en Grèce, des études supérieures de photojournalisme au London College of Printing. Elle suit des cours sur la photographie alternative à l’International Center of Photography, à New York. Elle enseigne la Sémiologie de la photographie de 2000 à 2012.

Dès 2008 elle réalise des projets de photographie mise en scène et les expose en galerie.

En 2013 sa photo mise en scène, La génération du Mataroa, obtient le Prix PHPA et le prix Virginie Clément à Paris.

 

La SCAM a été créée en septembre 1981 par 24 auteurs dont l’objectif était de faire reconnaître le statut des réalisateurs de documentaires et d’obtenir la protection et la répartition de leurs droits à chaque diffusion de leurs œuvres. En quelques années, les membres fondateurs ont rassemblé autour d’eux plusieurs milliers d’auteurs. Aujourd’hui, 38.000 auteurs sont membres de la Scam. Elle est présente dans le monde de la propriété intellectuelle, au même titre que la Sacd pour les œuvres dramatiques, la Sacem pour la musique ou l’Adagp pour les arts graphiques et plastiques.

Paradisi retrouvé est une petite expo très agréable à visiter.

Vous prendrez certainement – tout comme nous – un grand plaisir à la découvrir si vous passez dans le quartier du parc Monceau.

Infos pratiques :

Exposition PARADISI RETROUVE

du 15 novembre 2016 au 10 février 2017 à la Galerie de la SCAM
5 avenue Vélasquez – 75008 Paris – Métro Villiers

lundi au vendredi, de 10 h à 18h – Entrée libre

 

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :