Du 30 septembre au 16 octobre 2021, Opera Gallery expose vingt-trois toiles – récentes puisqu’elles ont toutes été réalisées pendant le confinement – de l’artiste chinois Feng Xiao-Min à l’étage de sa galerie parisienne du 62 rue du faubourg Saint-Honoré.

« L’art émerge de la nature, il n’est pas né d’une autre matrice », dit l’artiste.

Les tableaux de Feng Xiao Min, incontestablement inspirés de la nature, relèvent pourtant de l’art abstrait.

Ils ne portent d’ailleurs aucun nom : toutes ses œuvres se nomment des « Compositions ».

Une volonté délibérée de laisser libre cours à l’imagination de celui qui les regarde. Sans aucune injonction. En évitant toute « oeillère » qui pourrait freiner la liberté d’interprétation.

Feng-Xiao-Min-zenitudeprofondelemag.com

Ces « Compositions  » sont-ce des rêves ? De l’émotion à l’état pur ?

Sont-elles une exploration de la couleur, à l’image de la passion première de Feng pour les fresques de Dunhuang ?

Quand j’ai évoqué les conditions particulières pendant lesquelles ces 23 oeuvres ont été réalisées à savoir pendant le confinement, voici ce que Feng Xiao Min m’a répondu …

« Effectivement, ce confinement qui était lié à un contexte dramatique fut pour moi, même si c’est difficile à dire, relativement positif. Il m’a permis de créer de façon intense.»

Nous avons ensuite parlé de la façon dont il concevait ses oeuvres :

«Quand je commence un tableau, j’ai bien sûr, une idée de ce que je vais faire, mais au fur et à mesure l’oeuvre évolue, en fonction de la matière et je suis toujours très content de voir comment se fait cette évolution…»

Puis du métier qu’il aurait pu choisir s’il n’avait pas été peintre : « J’aurais été juge! » m’a-t-il répondu du tac au tac. «Parce que l’injustice est aujourd’hui érigée à l’état de système dans le monde entier…» puis quelques secondes plus tard, il m’avouait que finalement ses amis lui disaient souvent qu’il n’aurait pas pu être juge et il m’a expliqué qu’en fait cette injustice qu’il déplore, il se rend compte qu’elle est le fait même de l’humain «tout comme le tigre qui s’il n’a pas mangé depuis plusieurs jours va manger le premier humain qui passera à sa portée, c’est comme çà! »

Nous avons même évoqué la politique c’est dire !

Mais pour revenir à la peinture, évoquant l’influence de l’art occidental sur son oeuvre, l’artiste se souvient qu’en arrivant en France en 1988, il découvrit avec émotion la vitalité des nuances cet art européen si différent de l’art moderne chinois. Ce dernier étant en effet lui-même très éloigné de la couleur depuis l’ère pictorialiste de la dynastie Tang.

« Même si mon sang est empli de l’esprit et du rythme des peintures et des lignes chinoises, j’ai été particulièrement frappé par les couleurs de la peinture occidentale ». Feng Xiao Min

Peinture occidentale dont l’influence est notable dans ces peintures qui rayonnent …

Feng Xiao Min – Opera Gallery – 30 septembre au 16 octobre 2021

…ou ces autres qui évoquent les aurores au doux parme…

Feng Xiao Min – Opera Gallery – 30 septembre au 16 octobre 2021

… ou encore dans ces bleus profonds…

Feng Xiao Min – Opera Gallery – 30 septembre au 16 octobre 2021

Aucun personnage ne vient perturber le regard, immergé dans la couleur, à moins que ces petits signes apparaissant ça et là ne soient vus comme tels … On peut les interpréter de mille et une façons …

Quoi qu’il en soit, les couleurs sont omniprésentes. Toujours choisies avec soin, elles s’étirent et se déclinent en douces nuances, en délicats jeux de transparence ou en mystérieuses silhouettes, une constante de toutes les œuvres de Feng Xiao-Min est une compréhension de l’art d’agencer les éléments.

Feng Xiao Min

Né à Shanghai en 1959, Feng Xiao Min est poussé très tôt par ses parents vers une carrière artistique. Il découvre la calligraphie à 6 ans, et avec elle une discipline et un sens de la composition sans égal.

Peu après, il est initié à la peinture.

Quand il compare les deux approches, sa pensée se rapproche de celle du moine, poète, calligraphe et peintre du XVIIème siècle Shi Tao :

« Tout le monde peut faire de la peinture mais personne ne maîtrise la règle du Seul Trait de Pinceau… ».

Construire un idéogramme demande une maîtrise parfaite du caractère, de son sens, et de l’harmonie entre chaque coup de pinceau.

Il existe dans la calligraphie une rigueur qui ne permet pas la liberté éclatante qui ondoie au travers de ses toiles. Loin d’être un carcan, cette formation traditionnelle ancre la légèreté du geste de l’artiste, assure son envolée et surtout, aiguise son sens de la composition.

Après l’Ecole des Arts en Chine, il arrive en 1988 à Paris où il étudie à l’Ecole des Beaux Arts…où il enseignera plus tard (entre 1997 et 2000) en tant que professeur invité.

Il décide par la suite de se consacrer entièrement et uniquement à ses créations.

Je suis ravie d’avoir eu l’opportunité de m’entretenir avec l’artiste, qui est d’une gentillesse et d’une simplicité extrêmes.

L’approche picturale de Feng est aujourd’hui complètement émancipée de ses racines.

Aujourd’hui, ses œuvres sont collectionnées et présentées dans de nombreuses collections privées et publiques, dont des galeries, musées et fondations, en France et à l’étranger.

En outre, plusieurs éditeurs français ont publié de nombreux ouvrages sur sa peinture, et dont certaines ont été choisies pour illustrer des ouvrages de l’Éducation Nationale Française.

Aujourd’hui, ses œuvres sont collectionnées et présentées dans de nombreuses collections privées et publiques.

On retrouve régulièrement ses toiles dans des foires d’art et biennales internationales et Feng Xiao Min a également reçu une commande d’Etat afin de créer une œuvre pour le sommet des BRICS en 2017.

Feng Xiao-Min est représenté par Opera Gallery depuis 2014.

Pour cette exposition, Feng Xiao-Min poursuit son exploration des grands formats en réalisant un tryptique de près de 4 mètre de large, plongeant ainsi le spectateur au coeur de son univers.

Comme la majeure partie des expositions que j’ai pu voir à Opera Gallery, cette exposition dédiée au peintre franco chinois Feng Xiao Min est de toute beauté!

Je vous la recommande vivement !

INFOS PRATIQUES

EXPOSITIONS DE 23 OEUVRES DE FENG XIAO MIN

OPERA GALLERY

62 rue du faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris –

T. + 33 (0)1 42 96 39 00 – operagallery.com

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :