C’est au bord de l’eau, dans le calme des bassins, que l’artiste Soo Burnell puise son inspiration.

La photographe écossaise développe depuis près de 20 ans une pratique qui met en valeur la poésie des architectures et des personnages solitaires.

Influencée par le travail du cinéaste américain Wes Anderson, l’artiste compose ses images comme d’immenses toiles aux couleurs pastel où les bâtiments deviennent les protagonistes de l’histoire qu’elle nous raconte.

« Les hauts plafonds, les verrières, la symétrie, la géométrie, les carrelages… tout se reflète dans l’eau immobile. Au-delà de l’architecture, il y a beaucoup de nostalgie dans ces espaces préservés. »

En 2018, Soo Burnell présente sa collection intitulée Poolside où elle explore l’atmosphère hypnotique des anciens bains publics d’Edimbourg, sa ville natale. Au sein de ces immenses structures victoriennes, les nageuses aux allures vintage semblent perdues, contemplatives…

La même année, la photographe part en quête de nouvelles piscines de la Belle Époque à travers l’Europe. Parmi elles, elle découvre Molitor dont l’architecture et les couleurs des deux bassins la bouleversent.

L’exposition « To the Water » vous invite à découvrir les photographies réalisées à Molitor, et les ambiances des plus belles piscines d’Europe à travers l’œil de la photographe Soo Burnell

Informations pratiques

Exposition TO THE WATER

du 10 décembre 2021 au 20 février 2022

Hôtel Molitor

13, rue Nungesser et Coli – 75016 Paris

Vernissage en présence de la photographe le jeudi 9 décembre 2021 à partir de 18h

À propos de Soo Burnell

Soo Burnell est une photographe basée à Édimbourg. Elle a travaillé dans divers domaines de la photographie au cours des 20 dernières années. La collection actuelle intitulée « poolside » est un projet en cours qui se concentre sur sa passion pour l’architecture et les piscines.

Soo a capturé l’architecture de nombreuses piscines historiques mettant en évidence la géométrie, les proportions spectaculaires et la palette de couleurs de chaque espace.

Elle y ajoute une composition soignée où l’inclusion de figures permet de mettre à l’échelle l’architecture. L’effet est minimal et sobre mais aussi dynamique dans les proportions et les détails, car Soo offre un aperçu fascinant de ces espaces « cachés ».

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :