Une belle idée de sortie en famille!

Pour célébrer la 10ème édition du Festival du Merveilleux, Jean-Paul Favand et ses équipes vont à nouveau transformer le musée en grand espace de fête.

Du 26 décembre 2019 au 5 janvier 2020, une apothéose festive gigantesque, ayant pour thème Les Folies Carnavalesques, illuminera le Musée des Arts Forains (situé dans le 12ème arrondissement de Paris).

Depuis plus de vingt ans, Jean-Paul Favand a transformé les anciens chais de Bercy – bâtis par un élève de Gustave Eiffel – en «Musée des Arts Forains».

Ces Pavillons de Bercy qui s’étendent sur trois pavillons abritent la fête foraine de la Belle Epoque (Musée des Arts Forains), le carnaval de Venise (Les Salons Vénitiens) et le temple des mythes et légendes (Le Théâtre du Merveilleux).

Scène d'apothéose du théâtre forain Musée des Arts Forains
Scène d’apothéose du théâtre forain – Musée des Arts Forains


Lors de la 10ème Édition du Festival du Merveilleux, le Théâtre de Verdure, la rue pavée arborée, illuminée et richement décorée, accueillera une parade où fous et musiciens entraineront les visiteurs dans de joyeuses sarabandes…

MUSEE DES ARTS FORAINS (c) Andrew Lyndon-Skeggs
MUSEE DES ARTS FORAINS (c) Andrew Lyndon-Skeggs

Le Magic Mirror, salle de bal itinérante des années 20, se transformera en un authentique cabaret où des artistes viendront se produire.

Musée des arts forains – Spectacle de claquettes pendant le Festival du Merveilleux (c) Andrew Lyndon-Skeggs

L’Hippo Palace, dernière folie de Jean Paul Favand!

L’Hippo Palace, l’une des pièces les plus emblématiques au monde dans le domaine des arts du spectacle.

Ce joyau réalisé en 1900 et classé Trésor National en 2002, a été acheté le 30 juin dernier par Jean-Paul Favand pour près de 800.000€.

Le-carrosse-de-lHippo-Palace-c-Jean-Baptiste-Clapier-zenitudeprofondelemag.com
LE CARROSSE DE L’HIPPO PALACE ©Jean-Baptiste Clapier

Cette 10ème édition sera également l’occasion pour Jean Paul Favand, fondateur du Musée des Arts Forains, de le faire entrer triomphalement au musée …

Voici quelques chevaux de cavalerie provenant de l’Hippo Palace, le plus beau carrousel au monde!

Hippo Palace ©Jean-Baptiste Clapier -zenitudeprofondelemag.com
Hippo Palace ©Jean-Baptiste Clapier

En raison de sa taille (16 mètres de diamètre, une magnifique cavalerie de 24 chevaux, 6 carrosses de pouvoir à l’image de ceux utilisés pour les couronnements), il ne peut être installé dans le musée pour l’instant. Des éléments majestueux de ce carrousel seront dévoilés au public lors du 10ème Festival du Merveilleux.

Une scénographie magistrale.

Les tôles peintes d’un théâtre mécanique forain datant du XIXème siècle, et faisant partie des collections du musée, ont servi d’inspiration à la scénographie de ce 10ème Festival du Merveilleux.

Représentant des scènes d’apothéose, Apollon sur son char ou les Fêtes du Roi Soleil, ces cartouches qui faisaient partie d’un théâtre nomade en activité avant l’invention du cinéma, accompagneront l’arrivée princière des carrosses de l’Hippo Palace. Un moyen de faire revivre aux visiteurs les fastes des fêtes royales.

Cette 10ème Édition du Festival du Merveilleux s’annonce grandiose !

Quelques mots sur Jean-Paul Favand, l’homme qui est à l’origine ce lieu exceptionnel et unique.

Jean-Paul Favand Fondateur du Musée des Arts Forains - Crédits photo: Nathalie Baetens

Marieur d’objets, montreur de curiosités, metteur en scène du fantastique, illusionniste des temps modernes, ou encore magicien de l’insolite…

Jean-Paul Favand est tout cela à la fois mais c’est surtout un visionnaire passionné.

De tous ceux qu’il a pratiqués, le métier qu’il préfère est, sans aucun doute, celui de chasseur de rêves.

Derrière le directeur de musée se cache un artiste. Et cela le distingue de ceux dont le métier se limite à conserver ou restaurer un patrimoine. Depuis plus de 20 ans, Jean-Paul Favand s’acharne à offrir au spectateur un condensé de rêve et de féerie.

Les années 70 : d’une boutique de curiosités au Louvre des Antiquaires.

Remontons donc aux années 70 .
Jean-Paul Favand est alors un jeune homme passionné par le jeu, celui du comédien comme celui de l’antiquaire.

Tout en faisant partie d’une troupe de théâtre, il se livre à une chasse au trésor, en quête d’objets d’arts…

C’est alors qu’ il fonde le Tribulum, un magasin d’antiquités où il regroupe une collection de « curiosités », objets d’art brut, d’art populaire, ou du spectacle.
À trente ans, il a l’idée d’un concept de centre d’antiquités qui sera à l’origine du Louvre des Antiquaires.
Il y organisera les premières expositions spectacles sur des thèmes variés. Il réalise parallèlement de nombreuses expositions au Proche Orient, au Japon et en Europe mais aussi au cœur de Paris pour le lancement du Forum des Halles.

Sur les milliers de mètres carrés des quatre niveaux de ce tout nouveau lieu parisien, il reconstitue une fête foraine grâce à sa science de la scénographie et au patrimoine qu’il préserve.
Ce qui lui vaut de recevoir en 1980, la Médaille de l’Année du Patrimoine.

Le Tribulum-bistrot, épicentre de la nouvelle bohème parisienne.

Dans les années 80, le « Tribulum Antiquités » devient un bistrot galerie au cœur du quartier des Halles à Paris, épicentre de la nouvelle bohème
parisienne. C’est l’un des premiers bistrots thème. Jean-Paul Favand crée, à partir de ses collections, un nouvel accrochage tous les six mois et les animations artistiques y sont permanentes.

De la friche industrielle au musée

Depuis 1972, et parallèlement à son commerce d’antiquités et à ses autres activités, Jean-Paul Favand acquiert, conserve et restaure des objets de curiosité.

Le nombre et la taille des objets réunis, dont des manèges entiers, le poussent à chercher un lieu suffisamment grand pour héberger ses trésors. De son atelier parisien, il déménage dans une première friche industrielle à Gentilly (1988 -1993), qui voit la naissance du premier Musée des Arts Forains.
Puis la collection poursuit son périple rue de l’Eglise à Paris 15e (1994-1996), pour trouver son port d’attache définitif dans les chais Lheureux à Bercy en 1996.
Avec le Musée des Arts Forains, il crée un nouveau modèle économique : un musée qui réussit à la fois à subvenir à ses frais de fonctionnement, à
sauvegarder son patrimoine et à financer ses réalisations artistiques.

« Le rire et la fête n’avaient pas de musée alors qu’il y a de nombreux musées qui montrent la guerre. J’ai créé un monde de rêve qui ne serait rien sans le public qui le fait vivre. » JEAN-PAUL FAVAND

MERCI! Monsieur FAVAND, de nous permettre de vivre cette expérience incomparable!

INFOS PRATIQUES

10ème Festival du Merveilleux
Musée des Arts Forains
53, avenue des Terroirs de France – Paris 12ème
Du jeudi 26 décembre 2019 au dimanche 5 janvier 2020
Tous les jours de 10 h à 18 h – Sans réservation

Les visiteurs sont invités à venir déguisés et pourront se faire photographier en des mises en scène burlesques, féeriques et poétiques…

Tarifs : Adultes : 16 € – Réduit : 14 €
Enfants de 2 à 11 ans inclus : 10 € | Enfants – moins de 3 ans : gratuit.
Pour chaque entrée achetée, 2 tickets attraction sont offerts.
Petite restauration sur place

Renseignements : 01 43 40 16 22
www.arts-forains.com

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d bloggers like this: