C’est dans la salle 2 du PALACE, le plus grand théâtre dédié à l’humour à Avignon que nous sommes allés applaudir Kader Nemer, Antoine Bernard et  Blandine Lehout …

Salle comble ! 

On est tout de suite dans le bain!

En général, ma première impression est la bonne et j’ai coutume de dire que – tout comme les premiers mots échangés avec le jury lors d’un oral d’examen – les premières répliques d’une pièces sont déterminantes!

On sait – en tous cas moi je le sais – si la pièce plaira ou pas!

JE T’AIME À L’ITALIENNE, un succès validé par le public d’Avignon pour la 3ème année consécutive!

Dès les premières minutes, les éclats de rire fusent et ne cesseront qu’à la fin du spectacle!

En même temps, avouez que choisir d’aller voir une pièce qui s’appelle JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE  et qui plus est, au PALACE AVIGNON, on s’attend évidemment à ce que ce soit très drôle..

Sauf que – et ça, le public le sait depuis l’époque de Molière qui excellait en la matière –  la comédie est un genre théâtral particulièrement difficile à maîtriser!

Ces trois comédiens excellent en la matière et font preuve d’un grand talent!

Pourquoi cette pièce nous a emballés?

Parce que parvenir à faire rire 180 spectateurs (le spectacle est régulièrement complet) pendant 1h15 en surfant sur un sujet délicat et en sachant éviter l’écueil de la vulgarité et de la platitude tient du grand art. 

Parce que les dialogues sont hilarants et que chacune des répliques est juste trop drôle. (#humourfin)

Pour la mise en scène qui multiplie les situations rocambolesques.

Parce que la sempiternelle thématique du mariage mixte est parfaitement revisitée. On sait bien qu’il ne suffit pas que Farid soit le meilleur pote de Carlo pour qu’il accepte volontiers que ce dernier épouse sa soeur … mais on rit quand même beaucoup lorsqu’il exprime ses sentiments avec des arguments plus drôles les uns que les autres!

Et pour pimenter cette situation particulièrement complexe, « Cherry on the cake » (en l’occurence je devrais peut-être dire « feuille de menthe dans le thé » , ne voilà-t-il pas que Rachel – la bombe qui enflammait tous les coeurs au collège Henri IV – débarque chez Farid… (enfin ce n’est pas tout à fait chez lui mais c’est ce qu’il lui a fait croire … vous me suivez ?)

On va de surprises en surprises … et il n’y a pas que nous !

Je ne vous dévoilerai évidemment pas toute l’histoire dont les nombreux rebondissements sont autant de situations délirantes… 

JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE, a tout bon : texte, mise en scène, interprétation des comédiens… tous les ingrédients sont mis en place pour que le public passe un excellent moment!

Pari gagné : standing ovation à la fin de la pièce!

Il serait vraiment dommage que vous laissiez passer cette occasion d’aller, vous aussi, découvrir JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE, au PALACE d’AVIGNON.

Avant de vous inviter à réserver vos places (ce que vous pourrez faire en cliquant ci-dessous dans la partie « Infos pratiques »), je voudrais féliciter particulièrement Kader Nemer. (au milieu sur la photo)

Antoine Bernard, Kader Nemer, et  Blandine Lehout . ©zenitudeprofondelemag.com

De g. à dr. : Antoine Bernard, Kader Nemer, et  Blandine Lehout . ©zenitudeprofondelemag.com

Pas seulement pour ses talents – indéniables il est vrai – de comédien, mais aussi parce qu’il est co-auteur de la pièce.

La façon dont ce sujet délicat est abordé, ce mélange d’humour et de respect pour chacune des diasporas évoquées m’ont beaucoup plu.

Je reste persuadée que les pièces comme JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE , en pointant du doigt – pour les déconstruire et reconstruire quelque chose de mieux  – les sempiternels clichés concernant les religions et les communautés ethniques, permettent de faire évoluer les mentalités.

Dans JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE, Kader Nemer nous montre bien que l’on peut non seulement rire de tout, mais que cet humour peut être le vecteur d’une ébauche de solution aux différends entre individus issus de milieux/origines/religions différent(e)s. Et ne serait-ce que pour çà, chapeau Kader!

 

JE T'AIME A L'ITALIENNE

De g. à dr. : Antoine Bernard, Bouchine de Zenitude, Kader Nemer, et  Blandine Lehout . ©zenitudeprofondelemag.com

JE T’AIME À L’ITALIENNE L’ALGÉRIENNE est l’un de mes coups de cœur du Festival d’Avignon, mais çà, vous l’avez déjà compris!

(Mais si vous êtes à Paris, ne soyez donc pas tristes, ils arrivent très bientôt au Théâtre TREVISE où l’on pourra les applaudir du vendredi 30 août 2019 au mercredi 25 décembre 2019)

Infos pratiques

JE T’AIME À L’ITALIENNE

de KADER NEMER ET HUGUES DUQUESNE

Du 5 au 28 juillet – 16h00

PALACE AVIGNON (salle 2)
38 cours Jean Jaurès  – 84000 Avignon Tél.: 04 90 03 33 41

Tarifs
Tarif Plein : 22 €

Tarif OFF : 16 €
Tarif enfant -12ans : 12 €
(Frais de billetterie inclus)

 

%d blogueurs aiment cette page :