LE CHIEN DE MADAME HALBERSTADT DE STÉPHANE CARLIER

MADAMEHALBERSTADT

L’histoire:

Baptiste, écrivain, a connu des jours meilleurs. Son dernier roman a fait un flop, sa compagne l’a quitté pour un dentiste et, à bientôt quarante ans, il est redevenu proche de sa mère. Il passe ses journées à déprimer chez lui en culotte de survêtement molletonné… Jusqu’à ce que Madame Halberstadt, sa voisine de palier, lui demande de garder son chien quelques jours…

L’auteur

Stéphane Carlier a quelques années de plus que Baptiste. Il a vécu à New York, Los Angeles, Palm Springs, New Delhi, Lisbonne, et semble s’être fixé à Chalon-sur-Saône. Il aime les romans français, les arbres et Billie Holiday.

Le Chien de Madame Halberstadt est son sixième roman.

«Il est à part, celui-là. Différent des précédents. C’est une comédie, mais une comédie douce-amère, disons, avec des bons gros morceaux de mélancolie dedans. Et puis le héros, Baptiste, est romancier, ce qui m’a permis, pour la première fois, de tomber le masque. J’avais envie de parler du métier d’écrivain, de sa réalité, du succès et de son contraire, et aussi du monde autour, du grand basculement qui a saisi les gens de la génération de Baptiste au beau milieu de leur vie.

L’histoire du livre est particulière, elle aussi. C’était mon sixième mais, quand j’ai fini de l’écrire, j’ai eu envie de le tester, de le mettre à l’épreuve. Au lieu de l’envoyer à mon éditeur, je l’ai signé du nom de mon héros, Baptiste Roy, et l’ai adressé, par la poste et par mail, à huit autres éditeurs avec lesquels j’avais envie de travailler. J’avais même créé un boîte mail au nom de Baptiste. Sans retour, je crois que j’aurais arrêté d’écrire, au moins pour un moment. Trois éditeurs m’ont contacté (ou, plutôt, ont contacté Baptiste), dont le Tripode, un de mes préférés depuis ma découverte de Goliarda Sapienza. Je ne sais pas ce que sera la carrière de ce livre, mais rien que pour ça, pour le message de Frédéric Martin à la toute fin de mars 2018, ça valait la peine de l’écrire…» Stéphane Carlier

Si je vous le recommande avant même de l’avoir reçu c’est que, tout comme pour ce livre-là, il suffit qu’un roman mette en scène un chien pour qu’il m’interpelle… Pas vous?

Hâte de le recevoir!

Infos pratiques

LE CHIEN DE MADAME HALBERSTADT

DE STÉPHANE CARLIER

ÉDITIONS LE TRIPODE

Parution : 4 avril 2019

9782370551931 – roman français

176 pages – 15 euros

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :