Créées en 1999, à une époque où le mot vintage n’était connu que des amateurs de vin et de quelques passionnés de mode, Les Puces du Design furent le premier marché européen exclusivement dédié au mobilier des années d’après-guerre.

L’une des clés du succès de cette manifestation: la durabilité des pièces que l’on y trouve. 

Les objets éphémères, le tout jetable, les meubles qui rendent l’âme au premier déménagement ou les vêtements qui n’ont plus ni forme ni couleur dès le premier lavage, c’est définitivement fini.

Nous sommes dans un période de prise de conscience. Les mentalités évoluent,  le développement durable a – fort heureusement – le vent en poupe. On recycle, on revend, et on achète moins mais mieux! 

Et donc en matière de mobilier, tout comme en mode, on veut du beau, du design mais aussi du durable.

 

LES PUCES DU DESIGN zenitudeprofondelemag.com
LES PUCES DU DESIGN – Des objets design qui ne prennent pas une seule ride…

Ça tombe bien c’est exactement ce types d’objets que nous proposent les PUCES DU DESIGN (qui d’ailleurs s’appellent désormais Les Puces du Design X À vivre Design Fair).

Pourquoi cet engouement pour ce genre de pièces?

  • Parce qu’une pièce bien dessinée peut traverser les années…
  • Parce qu’une pièce bien fabriquée ne finit pas à la décharge et peut être restaurée…
  • Parce qu’une pièce de design de qualité peut toujours se revendre…

Mais faisons donc un petit saut dans le temps. 

Nous voici à la fin des années 90. Plus exactement en 1999. 

Créées à l’initiative de Fabien Bonillo, les Puces du Design s’installent d’abord dans le quartier Montorgueil. 

De grands designers comme XXO, Pierre Boogaerts, Guillaume de Casson, Stéphane Danant, Matthias Jousse, Alexandre Guillemain…pour ne citer qu’eux, participent à ces premières éditions. 

Dès 2001, des galeristes européens les rejoignent.

Puis, en Juin 2007, changement de décor pour les Puces du Design qui investissent les rives du bassin de la Villette. 

C’est à cette période que des spécialistes de la mode vintage s’invitent à ce grand rendez-vous qui était jusqu’à présent dédié au design vintage.

Elles changent encore d’emplacement en octobre 2011 pour s’installer dans un nouveau spot parisien à la mode: Bercy Village.

Les Puces du Design évoluent à nouveau à l’automne 2016, s’installant Porte de Versailles pour accueillir encore davantage de nouveaux exposants issus de l’univers du design contemporain.

Marques de design reconnues internationalement et jeunes créateurs exposent alors leurs trésors – toujours triés sur le volet – dans un lieu couvert et confortable, pour le plus grand plaisir du public et des participants.

Les Puces du Design sont aujourd’hui définitivement considérées comme LE lieu principal – et incontournable – de présentation et d’échanges autour du design.

La 40ème édition se tiendra du 14 au 17 novembre 2019

Ce XXème anniversaire sera d’ailleurs l’occasion pour les Puces du Design de faire peau neuve puisqu’elles s’appelleront désormais:

DESIGN FAIR PARIS X LES PUCES DU DESIGN 

C’est le magazine Architectures À Vivre qui sera chargé de l’organisation du Pôle Contemporain du salon. 

Le magazine destiné au grand public et aux professionnels va ainsi enrichir l’offre de design contemporain des Puces du Design à travers un nouvel espace : À Vivre Design Fair, entièrement dédié au design contemporain. On pourra s’y entretenir avec des architectes d’intérieur et/ou des décorateurs, découvrir le showroom Maison À Vivre scénographié par un architecte en partenariat avec des professionnels reconnus de l’aménagement et du design intérieur ou juste déambuler à travers les stands d’exposition.

Avec cette association, Les Puces du Design renforcent le pôle Contemporain de l’évènement aux côtés du pôle Vintage.

L’organisation pratique : 4 univers se partageront les lieux.

 l’univers du design vintage 

(un nouveau rendez-vous avec les icônes du design du siècle passé, de Paulin à Jacobsen, de Starck à Mouille, de Guariche à Nelson..)

celui du design contemporain  

(…marques de design et jeunes designers contemporains qui éditent aujourd’hui les pièces qui seront collectionnées demain)

celui des Designers-Makers (ce sont ces jeunes créateurs qui écrivent en direct l’histoire du design du 21° siècle)

 et celui de la mode vintage

dont l’espace sera confié à l’équipe de Market Prod, qui après avoir organisé le Marché de la Mode Vintage à Lyon (événement leader en Europe depuis 2001), s’est déployé à Marseille, Annecy et Paris avec les Puces du Design

Et puisqu’on parle mode, voici quelques petites précisions – et surtout quelques chiffres – qui en disent long sur l’évolution du marché de la mode. 

pierre cardin vêtements vintage zenitudeprofondelemag.com
Pierre Cardin – Photo Jean Pascal Hesse

Les dépôts-vente de luxe n’ont jamais été aussi prisés qu’aujourd’hui. 

Les friperies aussi! 

Les ventes aux enchères du Crédit Municipal sont tout aussi achalandées..

Et les chiffres le confirment : 41% des français (proportion qui monte à 46% chez les 18-24 ans) se déclarent favorables à l’idée d’acheter des vêtements et accessoires de seconde main.

Luxe compris!

Pop Up Store Collector Square Paris – ©zenitudeprofondelemag.com

Autant dire que le secteur de la mode de seconde main connaît actuellement une croissance exponentielle.

Et c’est loin d’être fini car ce secteur devrait connaitre une progression mondiale de 4,6% sur les 6 prochaines années.(source rapport sur le luxe du cabinet Boston Consulting Group). Selon la même source, 45% des consommateurs premium contribuent à ce marché, qui pourrait enregistrer une croissance de +12% d’ici 2021 pour atteindre les 31 milliards d’euros.

Sacs Chanel – Pop Up Store Collector Square Rue du Faubourg St Honoré Paris ©zenitudeprofondelemag.com

UNE ÉDITION ANNIVERSAIRE CÉLÉBRÉE PAR LA PRÉSENCE DE DEUX EXPOSITIONS EXCEPTIONNELLES!

LA PREMIÈRE : DESIGN DES ANNÉES 80 À AUJOURD’HUI qui présentera au public la Collection Plurielle et Singulière réunie ces 30 dernières années par Sabine Sautter : 250 objets de designers et d’architectes, disparus, épuisés, sortis de production ou difficiles à obtenir…

Collection Plurielle et Singulière de Sabine Sautter

ET LA SECONDE : Une exposition d’une soixantaine de lampes issues de la collection personnelle du galeriste 5-élément, pour célébrer l’anniversaire des 100 ans du BAUHAUS (1919-2019). 

Parmi ces 60 pièces représentatives de ce savoir-faire, on pourra trouver des lampes éditées à l’époque par :

– Kandem (Körting & Mathiesen) : lampes de Marianne BRANDT et Hin BREDENDIECK
– Ruppel : lampes de Marianne BRANDT
– Bunte & Remmler, Kaiser: lampes de ChristianDELL

– Schaco: lampe de Karl TRABERT.

Aujourd’hui encore, 100 ans après leur création, on considère que les lampes du Bauhaus et de l’Allemagne de l’entre-deux-guerres sont fondatrices du style moderne et influencent toujours les designers de luminaire d’aujourd’hui aussi bien par leur design que par leur conception.

Mais, au fait, savez-vous d’où vient le fameux « style Bauhaus »?

Le Bauhaus était une école d’art fondée en avril 1919 par Walter Gropius à Weimar en Allemagne.

Jusqu’à sa fermeture en 1933 par les nazis, elle dispensa un enseignement fondé sur des ateliers pluridisciplinaires et une recherche de rapprochement entre l’art et l’artisanat pour arriver à l’expression artistique ultime : la construction.

Dès 1919, le Manifeste du Bauhaus écrit par Walter Gropius proclame «Le but de toute activité plastique est la construction ! […] Architectes, sculpteurs, peintres, nous devons tous revenir au travail artisanal, parce qu’il n’y a pas d’«art professionnel». Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan»

Les cours commencent le 1er octobre 1919 et, malgré les difficultés de la guerre, l’enseignement se met en place peu à peu.

Walter Gropius fait appel à des artistes reconnus pour chacun des ateliers de l’école: tissage, sculpture, typographie, menuiserie et meubles… 

Dès 1920, il décide de mettre chaque atelier sous la responsabilité d’un «maître artisan » (Werkmeister) et d’un artiste, «maître de la forme » (Formmeister) afin de favoriser le rapprochement souhaité entre arts et artisanat.

Fondateur des réflexions sur l’architecture moderne, le Bauhaus influencera pendant longtemps des générations d’architectes et de designers.

Son programme a suscité l’adhésion d’un grand nombre d’artistes d’avant-garde de toute l’Europe, parmi lesquels on peut citer Johannes Itten, Wassily Kandinsky, Paul Klee, Oskar Schlemmer, László Moholy-Nagy ou encore Marcel Breuer.

C’est dans l’atelier de métal, par lequel sont passées des personnalités marquantes comme Marianne BRANDT et Christian DELL, qu’ont été créés les fameux luminaires du Bauhaus.

Propres à l’école du Bauhaus, mêlant esthétique et technique, ces luminaires se caractérisent par leur design simple et radical, faisant appel à des matériaux modernes et résistants comme l’acier ou le verre pressé.

Fonctionnelles, ces lampes disposent d’abat-jours réglables et d’ingénieux interrupteurs poussoirs. 

Lampe BAUHAUS ©5element

C’est cette approche – révolutionnaire à l’époque – qui a permis dès 1928 sous l’impulsion de Marianne Brandt, de mettre en place, pour ces luminaires, une production en série. Tous ces éléments ont contribué à faire de ces pièces de véritables références.

Il serait impossible de terminer cet article sans évoquer Fabien Bonillo sans qui rien de cela n’aurait été possible puisqu’il est le fondateur des Puces du Design.

Autodidacte, Fabien Bonillo s’intéresse très tôt au design et à la photographie. En 1997, il ouvre une galerie de mobilier du 20° siècle, Passage du Grand Cerf (récemment restauré). 

Dans ce lieu parisien, classé Monument Historique et chargé d’histoire, il est l’un des rares – à l’époque – à présenter des pièces datant des années 50, 60 et 70 aux côtés de pièces sélectionnées de design contemporain et d’œuvres d’art.

À la fin des années 90, très peu de gens connaissaient les noms de Eames ou même de Paulin, mais le public est tout de suite très réceptif à cette esthétique et curieux d’en savoir davantage sur ces designers du passé.

Ce sera l’une des raisons qui motiveront Fabien Bonillo à créer en 1999, ce qui deviendra le premier marché du design du 20° siècle en Europe : Les Puces du Design.

Dès le début, Fabien veut un événement certes convivial mais où l’on ne lésine pas sur l’exigence en matière de pièces présentées. Un évènement qui de par son ouverture à tous les publics, permettra à beaucoup de commencer à former leur regard et devenir amateurs éclairés, collectionneurs, voire acteurs de ce secteur en pleine expansion depuis 20 ans.

En parallèle de cette activité, Fabien est aussi éditeur d’objets, de luminaires et de mobilier, sous la marque La Corbeille Editions. Découvreur de talents, il fut le premier à éditer les objets ou pièces de mobilier de 100DRINE et des 5.5 Designers notamment. Il se trouve depuis 2004 à la tête du site de vente en ligne La Corbeille.

Nous lui laisserons donc le mot de la fin :

«Depuis notre origine, notre volonté est de défendre un design original et de qualité. Notre regard et notre sélection ne s’arrêtent donc ni sur un mode d’expression, ni sur une époque et cette ouverture fait la spécificité de notre événement. Cette curiosité nous aide aussi souvent à décrypter voire à anticiper les tendances de demain»

Fabien Bonillo, fondateur et organisateur de Design Fair Paris

Infos Pratiques

40ème édition des Puces du design X À Vivre Design Fair

Paris Expo Porte de Versailles – Hall 02.01

Du jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2019

Horaires : Jeudi 14h –22h / Vendredi, Samedi et Dimanche 10h –19h

Tarif : Billet 1 jour 8€, Pass 4 jours 12€, 

PassPro : journée Pro du 13 novembre + 4 jours : 20€

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :