La galerie parisienne David Zwirner présente Blue Moon of Morocco

Une exposition – fort intéressante – d’œuvres récentes et inédites de Marcel Dzama.

Marcel Dzama accorde une place toujours plus importante au voyage dans ses oeuvres. Ses créations sont le résultat de différentes cultures dans lesquelles l’artiste s’immerge, associées à des expériences plus subjectives.

Invité par les Éditions Louis Vuitton à produire un Travel Book, Marcel Dzama s’est rendu au Maroc en 2018, visitant villes, stations balnéaires, villages de montagne et communautés du désert. Son périple fut ainsi ponctué de haltes à Tanger, Essaouira, Chefchaouen, Fès, Béni Mellal, Marrakech et dans le désert d’Agafay.

Marcel Dzama, Blue Moon of Morocco, Galerie David Swirner Paris, zenitudeprofondelemag.com
©Marcel Dzama

D’abord réalisés au cours de son voyage, puis retravaillés dans son atelier, ces dessins témoignent de l’énergie des expériences immédiates auxquelles l’artiste ajoute ensuite la perspective d’une réflexion plus personnelle une fois de retour chez lui. Comme il le remarque lui-même, « J’ai réalisé d’innombrables croquis in situ, sur le vif … et je les ai utilisés pour travailler sur les dessins une fois rentré aux États-Unis… je savais que je trouverais fascinantes les ornementations des tissus ou des tapis, qui entrent particulièrement en résonnance avec mes propres recherches sur les motifs et les costumes. ».

Parmi d’autres images très évocatrices, les motifs de tissus ornementés trouvés dans les bazars locaux, de chameaux sur fond de vastes étendues de déserts arides, ou de femmes et d’hommes vêtus de djellabas à motifs et à rayures vaquant à leurs occupations quotidiennes…

Marcel Dzama, Blue Moon of Morocco, Galerie David Swirner Paris, zenitudeprofondelemag.com

Comme le note Allison Young au sujet des œuvres récentes de Dzama inspirées par ses voyages, « Ces dessins éclatants de couleurs nous rappellent ce qu’il y a « là-dehors » et nous attirent dans le royaume des rêves, de l’imaginaire et de la mémoire – et pas besoin de passeport. »

Parmi les dessins exposés, bon nombre d’entre eux figurent dans Marcel Dzama: Morocco, la monographie récemment publiée dans la série des Travel Book de Louis Vuitton.

L’exposition présente également un ensemble de nouveaux dessins, créés en juin 2020 à New York, illustrant la profonde influence de ce voyage au Maroc dans le travail de l’artiste. Ils s’inscrivent dans le prolongement des dessins présentés dans sa récente exposition Pink Moon sur David Zwirner Online au printemps 2020.

À VOIR!

Infos pratiques

Marcel Dzama

Blue Moon of Morocco

Du 2 au 25 juillet 2020

GALERIE DAVID ZWIRNER

108, rue Vieille du Temple – 75003 Paris

À l’occasion de Paris Gallery Weekend, la galerie sera ouverte le samedi 4 juillet jusqu’à 21h et le dimanche 5 juillet de 11h à 19h.

À propos de l’artiste…

Marcel Dzama est né en 1974 à Winnipeg, au Canada. Il est diplômé de l’Université de Manitoba (Bachelor of Fine Arts, 1997).

Blue Moon of Morocco est la dixième exposition personnelle que lui consacre David Zwirner depuis qu’il a rejoint la Galerie en 1998.

Le travail de Marcel Dzama a été présenté lors de nombreuses expositions individuelles et collectives, aux États-Unis et dans le monde. En 2018, l’exposition Ya es hora fut présentée à la Galería Helga de Alvear à Madrid et A Jester’s Dance (Une danse de bouffon) au University of Michigan Museum of Art d’Ann Arbor dans le Michigan. En 2017, La Casa Encendida de Madrid a présenté Drawing on a Revolution, une exposition consacrée au travail de l’artiste. En 2015, son film A Jester’s Dance a été présenté aux côtés d’œuvres bi ou tridimensionnelles dans une exposition qui lui était dédiée au World Chess Hall of Fame à St. Louis. En 2010, une importante présentation du travail de l’artiste a également été présentée au Musée d’art contemporain de Montréal.

D’autres expositions importantes dédiées au travail de Marcel Dzama ont été présentées au Kunstmuseum de Thun, en Suisse (2014), à la Galería Helga de Alvear à Madrid (2013), au CAC de Málaga en Espagne (2012), au MAZ de Zapopan au Mexique (2012), au World Chess Hall of Fame and Museum de St Louis (2012), au Gemeentemuseum de La Haye (2011), au Kunstverein de Braunschweig en Allemagne (2011), à la Pinakothek der Moderne de Munich (2008), à la Galerie Ikon de Birmingham en Angleterre (2006), et au Magasin – Centre National d’Art Contemporain de Grenoble, en France (2005).

Le travail de l’artiste figure dans de nombreuses collections de musées à travers le monde dont celles du Dallas Museum of Art; du Musée d’art contemporain de Montréal ; du Museum of Contemporary Art, Los Angeles; du Museum of Modern Art, New York; de la National Gallery of Art, Washington, DC; de la National Gallery of Canada, Ottawa; du Solomon R. Guggenheim Museum, New York; de la Tate de Londres; et de la Vancouver Art Gallery. Dzama vit et travaille à Brooklyn, New York.

Crédits photos: © Marcel DzamaCourtesy the artist and David Zwirner

%d blogueurs aiment cette page :