18 Spectacles inédits, 7 théâtres partenaires!

Le festival de la création dans un monde solidaire

On l’a tellement espérée cette ré-ouverture des théâtres! Les spectacles font salle comble ! (Dans le respect des normes sanitaires cela va de soi!)

C’est dans ce contexte de « renaissance » que débarque le Phénix Festival avec 18 créations inédites réparties dans 7 théâtres de Paris et la Couronne.

Sandra Vollant, fondatrice du Phénix Festival nous explique :

Le vivant a besoin de contact, et plus que jamais nous avons besoin de rapprochement.
Parce que dans ce contexte sanitaire sans précédent, nous avons tous la sensation de revenir de loin,

Parce qu’il nous faut plus que jamais féliciter les initiatives artistiques et penser citoyen,

Parce qu’il nous faut créer du lien et même recréer des liens, le Phénix Festival, le festival de la création dans un monde solidaire, est né.

Toutes ailes déployées, il se veut ZERO FRONTIERE : que ce soit entre le théâtre privé et le théâtre public, entre les différents registres artistiques, entre toutes les implantations géographiques. Ici la différence n’est pas critiquée, la complémentarité est sublimée. Ouvrons ensemble le champ des possibles.

Un « pré-festival d’Avignon », tel une rampe de lancement !

Organisé à Paris les 3 premières semaines de juin, le Phénix est un « pré-festival d’Avignon », exclusivement dédié à la création.

Sa vocation est de soutenir et de valoriser les nouveaux spectacles avant qu’ils ne concourent au « plus grand théâtre du monde » (environ 1.600 pièces au cœur de la cité des Papes). Le Phénix Festival, c’est le moyen de s’offrir un dossier construit avant de participer au festival d’Avignon tout en bénéficiant d’un modèle économique équitable et d’un entourage solidaire.

Sa philosophie : l’équilibre.

Considérer honnêtement les moyens et les ressources de chacun – compagnies, directeurs de salle, spectateurs – et les croiser, c’est permettre à tous de tendre la main vers l’autre et de créer une ronde vertueuse. C’est permettre un écosystème sain et fertile à la création.

Sa volonté : LA PROTECTION

Protéger la création :
Valoriser en amont les créations auprès des «3 P » – Programmateurs, Public, Presse –, afin de leur constituer un dossier qualifié, c’est générer un billet d’entrée incontournable pour émerger au festival d’Avignon.

Protéger les comédiens :
Faire bénéficier aux compagnies d’un système économique équitable c’est leur permettre de valoriser la rémunération de leurs comédiens.
Protéger les compagnies :
Les mettre en lien avec le collectif de prestataires éthiques du Phénix Festival constitué de photographes, graphistes, caméramans… c’est optimiser la construction de leur communication (photos de scène, affiche, captation).
Dans le même temps, c’est optimiser l’émergence de nouvelles compétences : le collectif est constitué de jeunes issus de tout horizon, proactifs et novateurs.

Son terreau : LA COHÉSION DES SALLES

L’ambition du Phénix festival est de créer un réseau de partage entre les salles parisiennes et les salles avignon-naises, entre les théâtres privés et les théâtres publics, pour une meilleure circulation de la création.

Qu’il s’agisse des moyens de communication mis en œuvre (démarche écoresponsable vis à vis des affiches, flyers…) ou du modèle économique (système d’entraide entre chaque acteur du métier), le principe de base du Phénix Festival repose sur la « citoyenneté ».

L’équilibre financier :

• Le théâtre : AUCUNE LOCATION DE CRÉNEAU
Le théâtre s’engage à pratiquer un 50-50 sans minimum garanti 

 La compagnie : DANS LE RESPECT DU CODE DU TRAVAIL

Rémunérée sur la base des recettes générées (50%), elle s’engage à payer ses comédiens selon les conventions collectives en vigueur.

• Le spectateur : UN TARIF UNIQUE (15 €/spectacle).
Le spectateur bénéficie ainsi d’un prix modéré et participatif, mais qui ne peut être modulé (sur les sites de revendeurs notamment).

L’égalité entre compagnies :

Toute compagnie qui participe au Phénix Festival s’inscrit dans une démarche commune.
Affiches, flyers… L’ensemble des moyens de communication ne sont pas individuels mais collectifs.

Cette organisation permet de mettre toutes les créations sur un même pied d’égalité et de mutualiser les dépenses. Dans le même temps, elle s’inscrit dans une démarche écoresponsable globale (gestion du papier, déchets, énergie, valorisation de circuits courts, etc)

Une équipe de bénévoles professionnels extraordinaires : Sandra Vollant / Fondatrice et directrice, Véronique Boutonnet / Collaboratrice artistique et coordinatrice, Marie-Pascale Velay / Trésorière, Romain Breda / Graphiste, Richard Arselin / Conseiller technique, Caspar Roth / Coordinateur du collectif de prestataires éthiques : le «Co’Lab »

Les théâtres parisiens « Engagés »

Après le Studio Hébertot, tout premier nid du Phénix Festival grâce auquel il a pu être inauguré en septembre dernier, d’autres théâtres « Engagés » ont rejoint l’aventure.
Cette liste est évolutive car d’autres théâtres publics devraient probablement venir rejoindre les rangs très prochainement..

  • Bouffon Théâtre
  • Espace Michel-Simon
  • La Comédie Bastille
  • La Huchette
  • La Nouvelle Seine
  • Le Studio Hébertot
  • Théâtre La Bruyère

« Demandez le programme …« 

AH! VOUS DIRAIS-JE MAMANS

Dans la famille de Laura, une mystérieuse valise se transmet de mère en fille avec l’injonction suivante : « Trouve et rapporte ce qui te manque fondamentalement, sans quoi tu ne pourras devenir mère à ton tour sans t’attirer un grand malheur ».

Alors qu’elle est sur le point d’accoucher, Laura se souvient brusquement qu’elle n’a pas su résoudre l’énigme posée par sa mère. Elle fouille dans sa mémoire et dans son coffre à jouets d’enfant et engage des conversations imaginaires et loufoques avec les femmes de sa lignée afin de percer le mystère de la valise.

Pour apaiser son angoisse devant le saut générationnel qu’elle s’apprête à vivre, Laura parle avec son ventre : son bébé, ses tripes, et sa petite marionnette de ventriloque. Saura-t-elle trouver ce qui lui manque fondamentalement avant de partir pour la maternité ?

Ah! Vous dirais-je mamans.

de et avec Laura Elko – Mise en scène par Victoire Berger-Perrin

La Nouvelle Seine : Les 10/06 – 14/06 – 17/06 et 19/06 à 19h

Amour Amère

Homme d’affaires, fumeur invétéré, passionné de vieilles voitures, amoureux fou de sa femme et veuf ! Édouard Carr se raconte… Il raconte l’histoire ordinaire d’un fou d’amour. Tantôt avec rudesse, tantôt avec cynisme, souvent avec humour, comme s’il réfléchissait à voix haute. Sans chercher la belle phrase, dans une langue plus parlée qu’écrite. Carr raille l’attitude compassée des voisins et amis venus leur adresser leurs condoléances. Il dissèque ses propres sentiments d’enfant abandonné, trimballé de famille d’accueil en famille d’accueil, cette volonté qui l’a poussé dès l’adolescence à rechercher sa mère et surtout, il détaille avec force les liens fusionnels qui les ont unis Marie-Jo et lui, dès la première rencontre. Page après page, le discours se précise. Parfois, plein de rage devant sa propre impuissance face aux injustices de la vie et de la mort, parfois vulnérable et fragile comme l’orphelin qu’il demeure, fasciné d’avoir, un jour, rencontré un amour si grand. Jusqu’à la révélation qui met en lumière la dimension unique du personnage de Carr et le relie aux mythes grecs…

Amour Amère

De Neil Labute
Adapté par Dominique Piat
Mise en scène par Jean-Pierre Bouvier Avec Jean-Pierre Bouvier

À La Comédie Bastille

Dates : 16/06 : 21h – 17/06 : 19h – 19/06 : 21h – 20/06 : 17h

Astrid

Le jeune Erell, fils du feu roi, doit assurer la succession du trône de son père. Éprouvant une profonde aversion pour son titre, il brise les codes, fait ministre un marquis libertin, tient tête aux nobles de la cour, change les lois ancestrales… Et rêve de voyages et d’ailleurs…

Alors que l’État est en pleine réforme, les tensions, les désaccords croissent dans l’ombre.
Une question se pose : Erell sera-t-il capable de maintenir une paix dont il ne se sent pas responsable ?

Wilmot, le vieux ministre, accuse le jeune Marquis de fomenter un coup d’état. Duncan pense que Wilmot accable le Marquis pour cacher un sombre projet.

Alors qu’Astrid, loin des conflits politiques et militaires de son temps, s’apprête à faire basculer le destin du royaume.

ASTRID

De Marc Tourneboeuf
Mise en scène par Marc Tourneboeuf
Avec Basile Alaimalais, Clémentine Aussourd, Ronan Bacikova, Damien Bellard, Pierre Besson, Baptiste Carrion Weiss, Romain Company, Sébastien Giacomoni, Julia Mevel, Jeanne Pajon, Jean-Philippe Renaud et Alexiane Torres

À La Comédie Bastille

Dates : le 9/06 à 21h . le 10/06 à 19h . le 11/06 à 21h et le 12/06 à 21h

CALIGULA

Le Palais de Caligula est en effervescence ; l’empereur a en effet disparu depuis trois jours. Et quand il réapparaît, il a terriblement changé : amis, maîtresse, dignitaires et fonctionnaires doivent désormais faire face à un tyran qui ne supporte ni contradictions ni contradicteurs dans sa quête vers une liberté absolue.

Dans ce chef-d’œuvre, Camus dépeint un Caligula drôle et cruel, tendre et cynique, manipulateur et sensible, ce qui rend ce personnage fascinant ; mais, dans le même temps, se joue un drame bien ancré dans une brûlante actualité, celui d’une humanité asservie à la volonté d’un chef implacable. Notre spectacle, dans ses choix de mise en scène, souhaite rendre compte de cette dualité.

CALIGULA

De Albert Camus
Mise en scène par Bruno Dairou et Edouard Dossetto Avec Antoine Laudet, Pablo Eugène Chevalier,

Céline Jorrion, Antoine Robinet, Édouard Dossetto et Josselin Girard

LE STUDIO HEBERTOT

du 16/06 au 19/06 à 19h

CENDRES SUR LES MAINS

Dans un pays dévasté par la guerre, deux Fossoyeurs exécutent machinalement et inlassablement leur tâche. Jusqu’au jour où une femme, laissée pour morte, se relève. «Que faire ? » se demandent-ils. S’ensuivent, pour les deux fossoyeurs, dialogues et situations absurdes et tragicomiques contrebalancées par la poésie de cette femme, la Rescapée. Une pièce contemporaine engagée et humaniste entre absurde et poésie, qui fait passer du rire aux larmes, une ode à la vie et à l’humanité.

CENDRES SUR LES MAINS

De Laurent Gaudé
Mise en scène par Alexandre Tchobano 
Avec Arnaud Carbonnier, Prisca Lona, Olivier Hamel

La Comédie Bastille

Dates : le 16/06 à 19h . le 17/06 à 21h . le 19/06 à 17h et le 20/06 à 19h

CHAPLIN, 1939

Tout sauf une biographie !
Un regard incisif et touchant sur un moment clef de la vie de Chaplin.
Le génie du cinéma s’attaque au génie du mal, mais cette confrontation intime va se révéler bien plus ambiguë et dérangeante que prévu.

CHAPLIN, 1939

De Cliff Paillé
Mise en scène par Cliff Paillé
Avec Romain Arnaud-Kneisky, Swan Starosta et Alexandre Cattez

La Comédie Bastille

Dates : le 9/06 à 19h . le 10/06 à 21h . le 11/06 à 19h et le 12/06 à 17h

CLIMAX

Après le succès de son dernier spectacle Manger avec plus de 400 représentations en France et en Europe, la Compagnie Zygomatic revient sur la scène pour tirer la sonnette d’alarme et (r)éveiller notre prise de conscience écologique. La troupe s’attaque cette fois à la question de l’urgence climatique, à l’effondrement de la biodiversité et plus largement à la survie de la planète sur laquelle nous vivons tous. Poussant un peu plus loin son exploration du spectacle multiforme, les comédiens chanteurs, musiciens, danseurs et mimes nous embarquent dans un road movie férocement drôle, fertile et libérateur.

CLIMAX

De Ludovic Pitorin
Mise en scène par Ludovic Pitorin
Avec Aline Barré, Benjamin Scampini, Xavier Pierre et Ludovic Pitorin

THÉÂTRE LA BRUYÈRE

Dates : le 11/06 et le 12/06 à 20h30 . le 13/06 à 16h

InKarné

InKarnè est une expérience cyclique, de la Joie à la Joie, éprouvée par le désespoir, la mélancolie, le rêve, l’éveil, la peur, la colère. Une simple quête de soi, comme tant d’autres, mais dans un champ de ruines, de racines douloureuses, de déni du passé et d’absence de futur désirable. Une danseuse rencontre son double marionnette, entre rêve et réalité, et reconnecte avec l’émotion, l’Être au-delà de la chair, la vie.

InKarné

Mise en scène par Léa Guillec
Avec Marion Gassin
Constructeur Marionnette / Compositeur : Baptiste Zsilina

Lieu mystère à découvrir au dernier moment sur PHENIXFESTIVAL.COM

LA GRANDE MUSIQUE

D’un bal de mariage à un studio de télévision, de Munich à Mauthausen, six personnages vont essayer de décrypter leur drame familial resté secret. Entre le présent et le passé, entre l’Autriche et la France, Marcel, Nelly, Georges, Esther, Pierre et Hervé tentent de réunir les pièces éparses d’un même puzzle.

Et si les traumatismes vécus par nos parents, nos grands-parents, voire nos arrières grands-parents laissaient une trace sur leur descendance ?

LA GRANDE MUSIQUE

De Stéphane Guérin
Mise en scène par Salomé Villiers
Avec Brice Hillairet, Raphaëline Goupilleau, Hélène Degy, Pierre Hélie, Étienne Launay et Bernard Malaka

Théâtre La Bruyère

Dates : le 17/06 à 20h30 . le 18/06 à 20h30 . le 19/06 à 20h30 . le 20/06 à 16h

L’un est l’autre

D’après le roman Mari et Femme de Régis de sa Moreira

C’est l’histoire d’un homme et d’une femme. Ils sont en train de se séparer. Et puis, un matin, chacun se réveille dans le corps de l’autre.
Pour une séparation c’est raté.

Qu’est-ce que cela fait de se retrouver tout d’un coup couverte de poils, d’avoir une peau qui sent l’autre, de respirer comme un fumeur, ou de se retrouver face aux regards des hommes ?

Confrontés à ce e expérience extrêmement violente, vertigineuse, à la fois séduisante – car qui n’a jamais rêvé d’être un autre ? – et effrayante – car prisonniers d’un corps qu’ils voulaient ne plus voir !-, ils vont aller à la rencontre de l’autre, mais aussi d’eux-mêmes dans une épopée onirique tragicomique.

L’un est l’autre

Adapté par Benjamin Boyer, Marine Montaut et Éric Verdin
Mise en scène par Éric Verdin
Avec Benjamin Boyer et Marine Montaut

STUDIO HEBERTOT

Dates : du 09/06 au 12/06 à 21h

La fragilité des choses

Une jeune femme est hébergée une nuit chez l’ami d’un ami afin de se présenter le lendemain au concours d’entrée d’une école de cinéma. Son hébergeur ne devrait pas être là. Mais il est finalement présent. La fragilité des choses explore la frontière entre le flirt et le harcèlement dans un huis clos désespérant de toxicité.

LA FRAGILITÉ DES CHOSES

De Antoine Lemaire
Mise en scène par Antoine Lemaire
Avec Maxime Guyon et Paola-Lili Ribeiro

Bouffon Théâtre

Dates : du 10/06 au 12/06 à 21h . le 13/06 à 17h

LE SOUFFLEUR

Le Souffleur, c’est l’histoire d’Ildebrando Biribó, souffleur de la première représentation mondiale de Cyrano de Bergerac au Théâtre de la Porte Saint Martin. Ce soir-là, le 28 décembre 1897, à la fin de la représentation, on le trouva mort dans son trou. Un auteur de théâtre décide de raconter son histoire. Ildebrando revient donc parmi nous, le temps d’un sablier, pour nous parler de sa mort. Mais la rencontre avec le public, le plateau et la magie du théâtre, le pousse plutôt à nous parler de sa vie et de sa passion pour le plus beau métier du monde : souffleur !

LE SOUFFLEUR

De Emmanuel Vacca
Mise en scène par Paolo Crocco Avec Paolo Crocco

Le Studio Hébertot

Dates : du 09/06 au 12/06 à 19h

Moi vivante.

Ferdinande Mouthe, 44 ans, vivante. Immortelle même ! Enfin… c’est ce qu’elle se plaît à croire.
Pour conjurer le sort, elle collectionne depuis son plus jeune âge les avis de décès.
En interprétant différents personnages qui auront marqué son existence, la comédienne nous raconte l’histoire « auto-dérisoire» de Ferdinande Mouthe, qui résonne ici comme un hymne aux mortels que nous sommes, et nous parle de manière jubilatoire du sens de la vie. Insolente, drôle et touchante, Ferdinande tente de nous faire croire que la vie n’est pas grand chose, mais pour être sincère, on ne la croit pas vraiment…

J’espère que si un jour la question m’est posée à mon tour juste avant que je m’en aille, je saurai dire oui, ça valait le coup.

— Marceline Loridan-Evens

MOI VIVANTE

De Marie-Hélène Goudet
Mise en scène par Emmanuel Besnault Avec Marie-Hélène Goude
t

Bouffon Théâtre

Dates : du 17/06 au 19/06 à 21h et le 20/06 à 17h

Quelque chose au côté gauche

D’après La Mort d’Ivan Ilitch de Tolstoï

Moi, Ivan Ilitch,
je gravis brillamment les échelons de la réussite sociale, je règne en maître sur mes dîners mondains, sur mes parties de whist…
Un jour, je fais une chute idiote, je ressens une petite douleur et tout bascule…

Quelque chose au côté gauche

De Léon Tolstoï
Adapté par Hervé Falloux
Mise en scène par Séverine Vincent Avec Hervé Falloux

La Huchette

Dates : les 07/06 – 14/06 et 21/06 à 19h30

RAVE 1995

Max, 20 ans, nous raconte son année 1995, cette année si particulière où il s’est confronté à ses propres limites, aux extrêmes, aux règles, aux limites de la justice et de ses lois. Il va découvrir une nouvelle ère musicale : la musique électronique, la techno, les « Rave party ».

RAVE 1995 est la chronique d’une époque, une photographie d’une bande de quatre amis, en plein rite initiatique du passage à l’âge adulte, un récit d’apprentissage avec fête et amitié comme Art de vivre. L’histoire universelle d’une génération qui voulait changer le monde, qui refusait ce système de société qu’on voulait lui imposer, qui installait les bases d’une conscience écologique, une génération qui rêvait d’ailleurs, d’autres choses, d’un autre système… prête à tout inventer…

RAVE 1995

De Pierrot Corpel
Mise en scène par Pierrot Corpel
Avec Maxime Calvet, Rose-Hélène Michon, Sylvain Baurens, Ibrahim Hadj Taieb, Fabrice Chikhaoui, Magalie Lopez et Samuel Mathieu

Théâtre La Bruyère

Dates : du 14/06 au 16/06 à 20h

Sur un air de tango

Pierre dirige le restaurant qu’il a créé dans une petite ville de bord de mer. Sa vie se borne à travailler dur, animé par le seul désir de rendre heureux sa femme Alice et leurs deux enfants. Max, son père, éternel jeune homme pour qui la vie semble légère, vit sa retraite entre ses copains, l’établissement de son fils et le souvenir de sa femme disparue. Tandis que l’un s’échine à porter ses caisses, l’autre n’aspire qu’à tournoyer sur les parquets des salles de bal sur un air de tango en souvenir du duo qu’il formait avec sa femme. Il envisage même de commencer à apprendre les claquettes, inconséquent et fantasque. Les saisons s’enchainent, le temps file comme le sable entre les doigts, Pierre, au tournant de sa vie, réalise que tout est sur le point de changer…

SUR UN AIR DE TANGO

De Isabelle De Toledo
Mise en scène par Pascal Faber et Bénédicte Bailby Avec Michel Papineschi, Chloé Froget et Damien Boisseau

Le Studio Hébertot

Dates : du 16/06 au 19/06 à 21h

Un pas après l’autre

À quel point notre passé peut-il déterminer notre avenir ?
Fabio Marra nous plonge avec tendresse et ironie dans le quotidien de l’atelier de haute couture des Sœurs Mazzella : Daniela et Arianna.

Au bord de la faillite, elles ont dû emménager dans l’ancienne loge de concierge dans laquelle Matteo, le ls d’Arianna, vit depuis huit ans. Enfermé dans sa chambre, il se réfugie dans cet espace intime. Il se sent protégé derrière son écran, il reste connecté tout en étant déconnecté.

Qu’est-ce qui nous amène à enfermer tout le monde dehors ? Comment rouvrir une porte que nous avons laissé trop longtemps fermée ?

UN PAS APRÈS L’AUTRE

De Fabio Marra
Mise en scène par Fabio Marra
Avec Catherine Ardi , Nathalie Cerda, Sonia Palau, Fabio Marra.

Espace Michel-Simon (Noisy-le-Grand)

Dates le 15/06 et le 16/06 à 20h30

Une superbe programmation n’est-ce pas ?

Moi j’ai déjà sélectionné quelques pièces qui me tentent bien . Et vous ?

Des rendez-vous conviviaux et lectures-découvertes vous sont également proposés. Une occasion de rencontrer les auteurs et artistes des spectacles du Phénix Festival ! On s’y croisera peut-être !

Vous pouvez retrouver toutes les infos (dates, horaires, adresses des théâtres…) sur le site du Phénix Festival.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :