Dimanche dernier j’étais invitée à découvrir une jolie création de la compagnie l’Oreille à Plumes.

C’est au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme que face à une salle comble, la Compagnie l’Oreille à Plumes nous a dévoilé ce spectacle, en principe destiné au jeune public mais dont j’ai apprécié chaque seconde.

Une fois installé dans l’un des fauteuils confortables de la belle salle de l’Auditorium du MAHJ, en attendant que commence le spectacle, c’est le décor qui a attiré mon attention… un poste de radio des années 50 au milieu de la scène un micro à droite et, suspendus à des fils, comme en lévitation, de grosses lunettes, une trompette, un cornet de téléphone et autres pièces à connotation sonore.

RADIO BROOKLYN
MAHJ Paris – oct 2021
Photo zenitudeprofondelemag

Des éléments qui, en dépit de leur apparence d’autant plus anodine qu’ils sont en papier mâché coloré (on dirait de la pâte à modeler), serviront de fil conducteur à la pièce.

Parce que cette pièce, en réalité, sous ses faux airs de petite histoire enfantine, est un portrait sonore du Brooklyn des années 50.

Et ce n’est pas un hasard si l’auteure, Sonia Jacob, s’est entourée de deux musiciens chanteurs qui plus est spécialistes de l’impact que peut avoir l’environnement sonore.

« Il s’agit pour nous de créer une fiction accessible au jeune public en mettant le médium radiophonique comme vecteur des souvenirs d’enfance… »

Mais quelle idée géniale !!!

C’est donc par les yeux – et surtout les oreilles – du jeune Saul (8 ans) que nous allons découvrir le New York des années 50. Saul vit – comme toute sa famille – au rythme des émissions de radio.

Radio Brooklyn c’est aussi, pour les gens de ma génération, un petit clin d’oeil au film de Woody Allen, Radio Days, qui lui aussi nous plongeait dans ses souvenirs d’enfance à Brooklyn, dressant le portrait de sa famille, grands-parents, oncles, tantes, parents et cousins vivant tous sous le même toit …

Et tout comme dans ce film Radio Brooklyn va aussi aborder – subtilement et très rapidement puisqu’on reste sur un spectacle jeune public – le problème identitaire des jeunes enfants qui ne sont « ni d’ici, ni de là-bas » …

L’histoire en elle-même est très simple et suit une thématique – celle de la quête initiatique en terre inconnue – qui a déjà fat ses preuves :

Le Pitch : Pour impressionner son amie Rachel, Saul prétend être l’auteur des textes de la star de la radio Captain Midnight et il dévoile même à Rachel un scoop du prochain épisode !

Mais une fois qu’il a proféré ces affirmations, Saul ne peut plus reculer!

Il doit se rendre à Manhattan – lui qui n’a jamais dépassé les limites de son bloc d’immeubles de Brooklyn – pour rencontrer ce fameux Captain Midnight.

Le voyage, vous vous en doutez est parsemé d’embuches et d’émotions – sonores – de toutes sortes pour le jeune Saul qui finalement…

Bref je ne vous en dis pas plus car l’histoire en elle-même n’est passionnante que parce qu’elle est interprétée par trois comédiens d’un immense talent. (Et il en faut pour faire passer des sentiments profonds dans un texte dédié au jeune public tout en chantant et dansant l’air de rien…)

Emma Broughton, Julien Girbig et Sonia Jacob jouent chacun plusieurs personnages et se partagent aussi le rôle de Saul (rôle matérialisé par sa paire de lunettes rondes).

Sonia Jacob – RADIO BROOKLYN

Dans un spectacle qui s’appelle RADIO BROOKLYN, vous vous imaginez bien que les pistes sonores jouent un rôle essentiel.

Bruits de la maison familiale, extraits des émissions de radio célèbres dans les années 50 (Le Justicier Masqué, Le Breakfast Club…) dont raffolent des membres de la famille de Saul… mais aussi les bruits de la ville qui l’accompagnent dans son périple…

L’artiste Emma Broughton dont l’expérience musicale est complète (jazz, folk, rock…) travaille également à ARTE Radio et s’intéresse particulièrement aux souvenirs, réminiscences et à l’importance des bruits et voix de l’enfance comment ils refont surface de façon inopinée. Quant à Julien Girbig, il effectue un travail de recherche sur les sons quotidiens et sur la façon dont il peut les faire pleinement exister dans ses compositions.

Autant vous dire que RADIO BROOKLYN était un projet fait sur mesure dans lequel ils excellent tous les deux.

La Compagnie l’Oreille à Plumes souhaite engager des actions culturelles autour de RADIO BROOKLYN.

« Les actions artistiques autour de Radio Brooklyn sont axées sur le son. On sous estime souvent l’influence de l’Univers sonore dans lequel nous évoluons dans la construction de notre identité, de notre rapport aux autres et de nos souvenirs. C’est pourtant un matériau très riche (…) Nous souhaitons créer un atelier avec des élèves sur les univers sonores afin de créer un Podcast. Ils pourront faire un choix autobiographique ou se tourner vers leurs parents ou leurs grands-parents pour les interviewer au sujet des sons qui ont peuplé leur enfance (…)

Nul doute que ces projets connaitront un grand succès.

Quelques mots sur la Compagnie l’Oreille à Plumes

Créée en 2010 à l’initiative de Sonia Jacob, auteure, comédienne et metteur en scène, l’Oreille à Plumes est une compagnie théâtrale de Chartres qui mêle théâtre et musique dans ses spectacles et privilégie les créations jeune public.

Sonia JACOB

Sonia Jacob se forme à Paris au Conservatoire d’art dramatique du IXème arrondissement. Elle mène en parallèle des études de langues (anglais et italien). Elle travaille en Italie, au Théâtre du Châtelet avec Emilio Sagi et Fanny Ardant puis fonde sa première compagnie.Elle collabore avec des grands noms du théâtre travaille au cinéma et à la télévision (sous la direction de Jean Charles Verhaeghe, Régis Wargnier, Nils Tavernier et Louis Julien Petit) tourne pour la série américaine Patriot, collabore avec le metteur en scène New Yorkais Robert Castle…Elle co-dirige avec J. Barcilon et J. Thibaut le Festival MAP à Val de Rueil en Normandie (2016) et travaille en 2019 avec le réalisateur P. Chassagnieux pour une mini série autour des résistants juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale. Sonia Jacob mène en parallèle des études de psychologie clinique….

Julien GIRBIG

Après un Master d’études théâtrales à Strasbourg Julien Girbig entre en 2002 à l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris. Il joue aux côtés de Jean Piat et Lorant Deutch dans la pièce Amadeus de Peter Shaffer. Parallèlement il tient le rôle principal dans une série télévisée d’animation franco canadienne. À partir de 2008 c’est en tant que musicien qu’il écrit, compose et co-produit mais il collabore régulièrement avec l’Oreille à Plumes.

Emma BROUGHTON est une auteur compositrice et musicienne franco anglaise.

Elle complète sa formation de flûtiste classique (Conservatoire de Sèvres) par un diplôme de musique de l’école Atla. Parrallèlement à sa formation musicale, elle poursuit des études de Sciences Politiques à Londres à l’université Royal Holloway. Rentrée en France, elle travaille en tant que chercheuse à l’IFRI tout en jouant également dans plusieurs groupes de pop folk. Emma écrit et compose des pièces radiophoniques pour Arte Radio ou le Centre George Pompidou. Elle travaille en ce moment sur son premier album solo.

Je remercie Derviche Productions de m’avoir permis de découvrir ce spectacle dont je ne manquerai pas de vous tenir informés de la prochaine représentation.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :