Le monde de la Blogosphère la connaît bien puisqu’elle a fondé LE BLOG D’UNE PROVINCIALE, depuis bientôt… 10 ans!

Le BLOG D’UNE PROVINCIALE c’est un blog qui évoque l’Art de vivre à Montpellier et traite essentiellement de déco, de mode et de beauté et où – plus récemment – s’est invitée une rubrique voyages.

Mais, Corinne ne se contente pas de bloguer tranquilou dans sa jolie maison de Montpellier; elle a plus d’une corde à son arc.

La retraite « plan plan » ce n’est pas du tout son truc et après sa jolie boutique en ligne Caprices et déco, elle est passée à autre chose en entamant une formation de webmaster couronnée de succès puisqu’elle a validé son diplôme en 2017.

C’est donc à elle que je dois la rénovation totale de ZENITUDE PROFONDE LE MAG mais c’est aussi Corinne qui a créé les sites de…

Et également des sites professionnels à retrouver sur cette page.

Des sites mais aussi …un webzine !

Z.P: Peux-tu nous en dire davantage?

Corinne: J’avais eu l’idée de créer un mini mag sur mon blog, une sorte de bloc note mensuel. J’avais proposé à deux ou trois blogueuses de le faire en parallèle , puis en discutant nous nous sommes rendu compte que vu le travail énorme que cela demandait, il serait plus judicieux de le faire directement sur un support. Et le Magazine Positif est né !

Nous sommes 24 chroniqueurs, de tous horizons et de tous âges et nous publions un numéro totalement gratuit tous les deux mois. Dans une ambiance chaleureuse et …. Positive ! Mais c’est un travail de fou ! Nous sommes jeunes et fous !

Z.P: Quand je vous dis qu’elle n’arrête pas! Et ne vous y trompez pas, Corinne a aussi une famille et même si ses filles sont aujourd’hui devenues de jolies jeunes femmes, cela ne l’empêche pas, lorsqu’il faut organiser une fête pour les 30 ans de sa cadette, se donner à fond! Voyez plutôt la déco qu’elle lui avait faite ce jour-là …

Bon une fois de plus au lieu de l’interview prévue, je n’arrête pas de monologuer alors maintenant je vais passer la parole à Corinne qui va tout vous raconter – ou presque !

Du blog « La Provinciale » à l’entreprise « Mon Blog Facile »…

Z. P : Alors Corinne je vais commencer par une question qui en général arrive en milieu d’interview (mais comme on se connaît et que les présentations sont déjà faites, et qu’en plus on y reviendra plus loin…) mais qui me taraude : raconte nous comment s’est passée ton immersion dans l’univers tellement compliqué des webmasters…Quand et pourquoi as-tu décidé de te lancer dedans?

Corinne: Je vais essayer d’être brève mais ce n’est pas mon fort ! Lorsque j’ai créé mon blog je ne connaissais rien à l’informatique. J’ai tout appris seule.

Et un jour en ouvrant mon ordinateur le noir total, plus rien ! Impossible de comprendre. J’ai alors fait appel à un webmaster qui m’a expliqué que j’avais trop de connections et que le site avait « planté » car mon abonnement n’était pas assez conséquent. J’ai dû payer une forte somme pour tout rétablir. C’est à ce moment que j’ai décidé que je devais me débrouiller et je me suis inscrite à une formation. 

En parallèle comme je me débrouillais bien, j’ai crée deux blogs à des amies. Quand j’ai eu mon diplôme au bout de 18 mois, j’ai créé mon entreprise Mon blog facile.

Je crée des sites et des blogs et j’ai mis également en place des formations individuelles pour les blogueuses qui n’arrivent pas à se débrouiller. 

Je me suis spécialisé en SEO (référencement) et je donne des cours via Skype ou à Montpellier.

Z.P: Du coup tu maitrises ces termes compliqués que sont le SEO, le code html et autres « gros » mots du web ?

Corinne : Je maîtrise un peu effectivement et surtout le SEO car j’ai fait une formation complémentaire en référencement. J’ai d’ailleurs offert une formation gratuite pour le lancement de Mon blog facile, pendant 60 jours.

Z.P: Je te connais, donc je ne te pose pas la question de savoir si tu as connu des moments de découragement, ce n’est pas ton genre. Par contre, j’imagine qu’il y a quand même eu des moments où tu as dû t’acharner pendant des heures pour obtenir le résultat que tu visais? Raconte nous…

Corinne : Oh oui il y a eu des jours noirs où j’ai eu envie de tout laisser tomber. Et notamment le jour de mon examen, quand j’ai vu le sujet (créer un site pour une fleuriste de A à Z avec 6 pages obligatoires et le tout en 8 heures) j’ai failli laisser tomber!

Finalement j’ai eu mon diplôme en étant le coup de coeur du jury !

C’est grâce à mon Chéri qui a pris toute la maison en main pour me laisser le temps de travailler. 

Et pour répondre à ta question, j’ai des moments de découragement, des angoisses, comme tout le monde. Mais j’ai un caractère joyeux et positif, donc je me relève !

Il m’arrive d’être découragée quand un article de blog ne fonctionne pas ou quand je ne suis pas contente d’un texte. Dans ces cas là j’ai une potion magique : le coup de fil à une amie ! On passe deux heures au téléphone et tout repart. 

Z.P: Un blog qui « marche » bien, un webzine qui ne marche pas mal non plus, une formation de webmaster …quelle est la prochaine étape ? As-tu des projets à court, moyen ou long terme ?

Corinne : Et bien ma « prochaine étape » vient de se réaliser car j’ai ouvert ma chaine Youtube !

9 ans presque jour pour jour après l’ouverture du blog. J’y pensais mais je n’osais pas le faire. Et un matin je me suis décidée. L’exercice n’est pas facile car se mettre presque à nu devant une caméra est plus dur que de composer un article de blog. Mais je suis opiniâtre et je vais m’accrocher ! En plus cette nouvelle aventure me passionne.

L’épouse et la maman… « J’ai l’immense chance de partager la vie d’un homme adorable (…) J’ai aussi le soutien de mes filles qui sont, je crois, très fières ! »

Z. P: Je sais que tu partages la vie d’un homme adorable que j’ai eu l’occasion de rencontrer et je sais aussi que les conjoints des blogueuses finissent vite par « saturer ». 

Comment arrives-tu à concilier vie professionnelle et vie familiale…d’autant plus que – autre casquette que nous n’avons pas encore évoquée – tu peins aussi…Une organisation au cordeau du coup ?

Corinne: J’ai l’immense chance de partager la vie d’un homme adorable effectivement. Il m’épaule et il m’aide au quotidien. C’est lui qui fait la cuisine et les courses , moi je m’occupe du ménage et de mes activités ! Il me soutient totalement et c’est mon photographe pour les visuels de mode.

J’avoue qu’il est un peu agacé quand je passe trop de temps sur Instagram ! 

J’ai aussi le soutien de mes filles qui sont étonnées que leur mère ait trouvé une nouvelle voie à son âge ! Mais qui sont, je crois, très fières !

Depuis ma formation en web marketing, j’ai délaissé la peinture et je le regrette mais je ne peux pas tout concilier il me faudrait 3 vies ! Par contre mon atelier est toujours en place et ce n’est que partie remise….

La fan de déco : « J’aimerais avoir plusieurs maisons pour les décorer sans arrêt !« 

Table de Noël
Table de Noël 2020 de Corinne du blog La Provinciale. ©laprovinciale

Z.P: Je sais que tu es fan de déco, as-tu des créateurs favoris, des boutiques ou des marques fétiches ou choisis-tu tes pièces comme çà en fonction de tes balades dans les boutiques et sur le net…

Corinne: Je suis fan de déco effectivement et j’aimerais avoir plusieurs maisons pour les décorer sans arrêt ! Je n’ai pas de boutique particulière mais je suis des décoratrices d’intérieur et je suis abonnée à des revues de décoration.

Je viens de créer le site de Laura Demanche, une archi de Montpellier et vraiment je me suis régalée en voyant ses créations.

Quand je « monte » à Paris, j’adore me balader dans le quartier du Marais où je hante les boutiques de déco.

…Fan de mode aussi : « Si on aborde la question des fringues ton interview va durer 3 heures! »

Z.P: Et côté « fringues », ton créateur préféré ? 

Corinne: Alors si on aborde la question des fringues ton interview va durer 3 heures ! Je suis une passionnée de mode depuis toujours. Mes créateurs préférés sont Yves st Laurent et Giorgo Armani. Bon je n’ai pas les moyens de me payer leurs créations mais je m’en inspire.

Pour mon mariage qui date de 7 ans maintenant, je me suis offert ma robe chez Armani et je ne le regrette pas !

Corinne – ©laprovinciale

J’ai été une acheteuse de la « fast fashion », depuis deux ans j’ai changé et je privilégie la qualité à la quantité. 

Je ne supporte plus ces boutiques qui fleurissent sur le net et qui proposent des vêtements fabriqués en Chine sous prétexte de tendance.

Je suis une inconditionnelle de la marque Sezane. Je préfère n’acheter qu’un seul pull mais de qualité.

 Et depuis quelques semaines je représente une créatrice de talent à Montpellier. Danielle Engel. C’est une très belle rencontre et une amitié réciproque. Je suis très fière de présenter ses créations et nous avons un tas de projets ensemble notamment faire un défilé avec des femmes comme nous toutes, et pas des mannequins . C’est moi qui doit organiser le futur défilé ! Il faut juste que je trouve du temps ….

Z.P: As-tu une pièce fétiche dans ton armoire, que tu ne  te résoudras jamais à jeter même si tu ne l’as pas portée depuis des années? (si tu as la photo c’est top!)

Corinne: J’ai plusieurs pièces fétiches, mais si je devais n’en choisir qu’une ce serait mon pull noir en cachemire. Un intemporel, toujours chic et qui passe aussi bien en soirée qu’avec un jean.

Z.P: Plutôt petit sac pratique porté en cross body ou immense cabas ?

Corinne: Immense cabas, j’emporte ma vie dans mon sac ! Et maintenant que je me déplace professionnellement il me faut de la place pour mon ordinateur

Z.P: Et d’ailleurs puisqu’on parle sac à main, tu ne sortirais jamais sans ……

Corinne: Mon téléphone portable et mon rouge à lèvres !

Z. P: Pour les bijoux minimalistes ou – comme moi – accumulation de sautoirs, ou variable en fonction des circonstances?

Corinne: Quand j’étais plus jeune je portais énormément de bijoux fantaisie. Maintenant je me cantonne à quelques fantaisies et des bijoux précieux qui me viennent de ma Grand-mère très coquette et fan de bijoux. J’y tiens beaucoup car ils ont une valeur sentimentale. (C’est d’ailleurs ma mère et ma grand-mère qui m’ont données le goût de la mode. Ma grand-mère était toujours en talon aiguilles, bien coiffée et toujours chic. Ma mère va chez le coiffeur toutes les semaines et a une garde robe très fournie, nous faisons les boutiques ensemble et elle s’habille presque comme moi.)

J’aime beaucoup l’accumulation de bracelets mais pour travailler ce n’est pas pratique ! Là encore je bave sur les bracelets de chez Sezane.

Z.P: Je débarque demain à Montpellier, tu m’emmènes où ? – Pour déjeuner?  Pour prendre un café avec un bon gâteau ? Pour faire du shopping ? (Autrement dit quels sont tes spots incontournables à Montpellier?)

Corinne: Tu débarques quand tu veux ! Je t’emmène dans les petites rues piétonnes qui regorgent de boutiques de créateurs

Pour diner je t’invite Au Terminal , une brasserie créé par les frères Pourcels , cuisiniers étoilés anciens propriétaires du fameux Jardin des Sens. 

Pour prendre un chocolat chaud et des gâteaux nous irons au Marché du Lez, un endroit atypique et joyeux que j’adore. Un immense concept store fermé et en plein air ,où tu peux tout faire, du shopping, manger, écouter du Jazz (mon péché mignon). En plus il y a une boutique déco magnifique.

Et si tu viens en été je te ferai découvrir une plage pratiquement déserte en Camargue. Un endroit peu connu des touristes où je passe mes vacances. C’est un endroit extraordinaire avec du sable à perte de vue et … personne ! Car il faut passer par un petit chemin de terre pour y arriver  et marcher 20 minutes. Donc pas de touristes, mais un bonheur pour y passer une journée.

Z.P: Tu en parles comme si tu as toujours habité cette région? Est-ce que tu y es née? Puis collège, lycée études dans la région ???

Corinne: Je suis née en Algérie à l’époque des événements et je suis arrivée en France en 1962. J’étais une toute petite fille et je n’ai aucun souvenir de ce pays. Ensuite j’ai passé mon adolescence au Maroc. J’ai fait mes études universitaires à Toulouse à la fac de droit. Mon master en poche j’ai trouvé du boulot à Montpellier où je vis  depuis 36 ans.

« Je m’installerais à Miami et je passerais ma vie en bord de mer et au soleil en écoutant du jazz… »

Z.P: Et si tu devais vivre dans une autre ville ou un autre pays, tu choisirais…

Corinne: Si j’étais plus jeune j’irai vivre et travailler en Floride. J’ai eu l’occasion de visiter cette région qui me correspond tout à fait ! Il y fait toujours 30 ° les habitants sont charmants. Je m’installerais à Miami et je passerais ma vie en bord de mer et au soleil en écoutant du jazz. (NDLR: Cela m’irait bien aussi !)

Z. P: J’aime beaucoup cette question qui revient souvent dans mes interviews (probablement parce que je voudrais bien que cela m’arrive 😉 ) si tu rencontrais ce fameux génie de la lampe et qu’il te propose de réaliser trois voeux, tu choisirais …..

1/ le bonheur éternel pour mes filles

2/ être grand-mère !

3/ une santé de fer pour moi pour pouvoir m’occuper de mes petits enfants

Z .P: Et pour terminer j’aime bien poser quelques mini questions qui semblent « hors contexte», mais qui, mine de rien, en disent plus qu’on ne se l’imagine sur la personnalité de mes invité(e)s.

  • Alors, peur de l’avion ou pas du tout ?

Corinne: Oh là là OUI je suis terrorisée en avion. C’est un calvaire je m’accroche au bras de mon mari au décollage au point de lui enfoncer mes ongles dans la peau ! Mais j’aime voyager donc je dompte mes peurs !

  • Plutôt eau de toilette fraiche ou parfum capiteux?

Corinne: Parfum capiteux, je n’en ai pas changé pendant des années Eau de Parfum Chamade de Guerlain. L’an dernier ils l’ont supprimé. Je me suis rabattue sur Coco De Chanel mais toujours en eau de parfum. Le parfum m’est indispensable j’en porte quotidiennement. (NDLR : Encore comme moi! Décidément !)

  • Pour un rendez-vous important professionnel ou amoureux : quel est le point essentiel à ne pas négliger selon toi?

Corinne : Sans hésiter la coiffure et les chaussures impeccables !

  • Si tu pouvais tout recommencer (tout au début à partir des années lycée), quel métier aimerais tu exercer? Et pourquoi ?

Corinne: J’ai toujours voulu être journaliste, mais je n’avais pas les moyens de me payer l’école de journalisme de Paris. J’ai fait du droit et des sciences politiques pour m’en rapprocher et j’ai fini dans une compagnie d’assurance ! Donc quand  je serai grande je serai journaliste

Je ne te demanderai pas si tu es plutôt plage, campagne ou city break car mes lectrices trouveront ces réponses à la rubrique voyages du Blog de la Provinciale. 

Corinne: Je suis plage, été soleil !!!!  Hôtels de charme et ambiance feutrée. J’aime mon confort et j’adore que l’on prenne soin de moi dans les hôtels . Pourtant j’ai adoré mon bivouac récent dans le désert marocain. Mais mon prochain voyage au Maroc me donnera l’occasion de tester un hôtel de luxe et ça j’adore ! J’invite d’ailleurs celles qui ne l’ont pas encore fait à aller le découvrir sur le champ!

Z.P: Merci Corinne de m’avoir accordé cette interview et à très vite !

Corinne: Un immense merci Béatrice pour cet interview et surtout pour ta confiance car je n’oublie pas que tu as été mon cobaye quand j’ai débuté dans la création des sites ! Tu as accepté de m’aider en me confiant ton site et en me faisant une confiance aveugle, et je t’en suis très reconnaissante. Et j’adore nos virées parisiennes et ta façon de conduire dans la capitale ! Tu m’épates ! 

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :