Pamela, jeune Rom insolente, spontanée et drôle, s’embarque vers l’inconnu, rompant avec les traditions qui l’étouffent.

Elle arrive en Belgique avec trois mots de français et l’espoir d’un mariage pour changer son destin et celui de sa fille.

«Seule à mon mariage» est le titre d’une ritournelle chantée par la grand-mère de l’héroïne. Elle est la clef de ce film. Ce gimmick est le fil conducteur guidé entre les racines de Pamela et son envie d’ailleurs.

Dans son village enneigé au fin fond de la Roumanie, Pamela est totalement en marge de son quotidien. Mère d’une petite fille, elle vit au crochet de sa grand-mère qui n’a pas sa langue dans sa poche et fait miroiter de belles choses au jeune rom qui la convoite. L’intrigue est simple et est commune à de nombreux films : Pamela cherche l’amour et le prince charmant.

Alina Serban, Seule à mon mariage de Marta Bergman

Elle se met en tête de passer par une agence de rencontre pour trouver le parfait français, quitte à se délester de ses économies et même … de sa fille.

La rencontre sur Skype entre Pamela et son prétendant est un moment magique, drôle et absurde.

On suit son parcours complexe entre barrière de la langue et découverte d’un autre univers.

Puis vient la première rencontre froide (très froide) avec son prétendant.

Alina Serban, Tom Veirner Seule à mon mariage de Marta Bergman

Alina Serban, Tom Veirnerr, Seule à mon mariage de Marta Bergman

Je ne vous en dis pas plus sur ce film qui est une belle tranche de vie de ce personnage attachant qu’est Pamela. On est à la limite du docu-réalité, la réalisatrice a su trouver en Alina Serban une comédienne qui pouvait incarner l’insouciance, la fureur de vivre et surtout la quête de tendresse. Le comédien et chanteur Belge Tom Vermeir montre une certaine pudeur d’être touché dans ses sentiments mais aussi une manière d’être insensible au fait de déraciner son « achat amazon ».

En matière de photographie, le film offre une belle composition du décor et de la mise en scène. Il y a un véritable contraste entre les scènes tournées en Roumanie et celle – empreinte de froideur – en Belgique.

La révélation de ce film est la comédienne Alina Serban qui crève l’écran entre son innocence et sa douleur. Elle montre une belle palette de jeu où on sent que la scène théâtrale est son mode d’expression. Les moments de lâcher prise sont dans les instants où elle est dans l’inconscient lorsqu’elle parle à sa grand-mère défunte. 

Marta Bergman

«Dès qu’Alina Şerban est entrée dans la salle de casting, j’ai su qu’elle serait Pamela. Indépendante, instinctive, débordante d’énergie et généreuse, elle a apporté toutes les nuances et la complexité qu’il fallait au personnage…»

Marta Bergman, Réalisatrice du film Seule à mon mariage.

Alina Serban, Seule à mon mariage de Marta Bergman

Alina Serban, Seule à mon mariage de Marta Bergman – Photo Prod.

Alina Serban confie:

«C’était une expérience passionnante. C’était comme des montagnes russes. J’ai appris énormément dès le casting jusqu’au dernier jour de tournage. Je n’avais aucune idée de mes capacités. Mais avec le soutien de l’équipe du film, j’ai commencé à prendre confiance en moi et à croire que je pouvais donner vie à l’histoire de Pamela. L’expérience du tournage était incroyable et très joyeuse. Il y a eu beaucoup de moments où j’ai eu peur d’en faire trop ou pas assez, mais j’ai vraiment eu la chance d’avoir cette équipe autour de moi. Grâce à eux je me sentais protégée (…) Je me sens très proche de Pamela. D’abord parce qu’elle vient du même village que ma mère. Cela signifie beaucoup pour moi de commencer ma carrière avec une histoire aussi universelle, celle d’une enfant avec un enfant…»

Alina Serban, Seule à mon mariage de Marta Bergman

Alina Serban, Seule à mon mariage de Marta Bergman – Photo Prod.

On notera la présence de la comédienne Marie Denarnaud : actrice fétiche de Mélanie Laurent quand elle est réalisatrice.

C’est un beau film qui mérite de rayonner en salle ou bien d’être un joli tremplin pour la comédienne Alina Serban.

SEULE À MON MARIAGE

Réalisé par : MARTA BERGMAN

Avec : Alina Serban, Tom Vermeir,

Jonas Bloquet, Rebeca Anghel, Marie Denarnaud

Durée : 2h01

Sortie en salle : 17 avril 2019
Maxime Patrault

Article rédigé par notre chroniqueur CULTU Maxime Patrault dont vous pouvez retrouver l’univers ICI.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :