Sélectionner une page

Pour sa première exposition, La Seine Musicale a créé l’événement, rendant hommage à la cantatrice Maria Callas, à l’occasion du quarantième anniversaire de sa disparition survenue le 16 septembre 1977.

Ayant eu l’immense plaisir de visiter l’exposition la semaine dernière et d’assister mardi soir à la présentation dédiée à la Presse je crois pouvoir vous dire sans trop me tromper qu’exposition et film sont complémentaires.

Maria by Callas 3869 - copie
 Tom Volf, le commissaire de l’exposition est aussi l’auteur du plus grand ouvrage éponyme jamais publié sur la Diva – Maria by Callas, paru aux Éditions Assouline.
Il est également le réalisateur du film Maria by Callas qui sort cette semaine en salle.
Autant dire qu’il était le mieux placé pour réunir cette magnifique collection.

Maria by Callas, l’expo

Maria by Callas 3868 - copie

Au pied de l’escalier, un audio-guide de la taille d’un iPod (on est loin de ceux des premiers temps, immenses, qui s’accrochaient au cou) vous est remis. Il vous permettra d’écouter les explications correspondant à chaque espace de l’exposition et d’entendre les enregistrements des concerts.
Une exposition très dense (comptez une bonne heure en allant très rapidement mais si vous voulez prendre plaisir à revoir certaines parties ou à écouter certains opéras chantés par la diva vous resterez facilement 2 heures).
L’exposition suit tout naturellement la chronologie de la vie de la cantatrice.
Maria by Callas - copie
De la naissance à New York (sa famille a émigré depuis la Grèce quelques mois auparavant) de la jeune Maria Anna Sophia Cecilia Kalogeropoulos à la mort à Paris de La Callas à l’âge de 53 ans.

Une exposition d’autant plus fascinante que c’est la voix parlée de la cantatrice qui en est le fil conducteur.

Et Maria nous raconte tout: ses débuts à l’âge de 13 ans au Conservatoire d’Athènes poussée par sa mère qui a toujours voulu en faire une grande cantatrice (Maria regrettera toujours le fait qu’elle lui ait volé son enfance de même qu’elle déplorerait de n’avoir pas eu la chance et/ou l’opportunité de fonder une famille), puis son retour chez son père, pharmacien à New York…
Maria by Callas 3916 - copie
Ses premiers concerts vers la fin des années 30, sa rencontre avec son premier mari, la vie de diva, les coups durs aussi : un concert annulé pour cause de bronchite et c’est le lynchage médiatique, l’affaire de Chicago…
Mais la roue tourne et quelques temps après viennent les années jet set...
Maria by Callas3921 - copie
Maria by Callas2 - copie
Et puis bien sûr, sa rencontre avec Aristote Onassis dont elle tombe follement amoureuse et avec lequel elle restera 9 ans … puis qu’elle retrouvera, même après que celui-ci ait épousé Jackie Kennedy… Son ultime tournée est un succès phénoménal. Les spectateurs patienteront des journées entières devant le Metropolitan pour voir leur idole…

Une exposition immersive

Maria by Callas 3946 - copie

5000 photosdes films privés en Super 8 (notamment ceux filmés par Grace Kelly ou Franco Zeffirelli lors de vacances sur le bateau d’Aristote Onassis, dans les années 60), des enregistrements privés de concerts, près de 300 lettres et des mémoires inachevées, rédigées entre 1949 et 1976, des  images rares d’interviews et des coulisses de ses performances mais aussi des costumes de scène et des objets iconiques.

Maria by Callas 3985 - copie

Et surtout … la musique, omniprésente grâce à l’évocation des concerts mythiques dont on peut apprécier des extraits, suivant une chronologie qui accentue encore cette impression d’immersion.
On a même la chance de pouvoir écouter de nombreux enregistrements «live», inédits pour certains, que les dispositifs innovants de la Nouvelle Seine permettent de restituer parfaitement.

Mariaby Callas 3948 - copie

Vous me croyez si je vous dis que tout le monde devrait visiter cette expo? 

Maria by Callas, le film

Les premières images du film renvoient à l’expo.

Forcément!  Puisqu’il s’agit d’un biopic, il débute évidemment par la naissance à New York de Maria Anna Sophia Cecilia Kalogeropoulos (vous arrivez à le dire, vous?)

Mais très rapidement la version filmée – bien que l’on y  retrouve des similitudes avec l’expo – acquiert une autre dimension.

IMG_3971 - copie

Cette fois c’est beaucoup plus évident: c’est « Maria » bien plus que  « La Callas » qui nous raconte son histoire. Sensible, émouvante, plus femme que diva.

Elle dévoile ses sentiments, ses regrets, ses joies, ses déceptions parfois amères, ses sacrifices…Mais sans jamais se plaindre. «Si je pouvais m’adresser à Dieu, je ne lui demanderais pas qu’il ne m’arrive que des choses « bien » car c’est la vie, il arrive des choses « bien » et des choses « mauvaises »… je lui demanderais de m’aider à supporter les choses mauvaises…»

Tout le caractère de Maria est condensé dans cette phrase.

Tom Volf a su capter tous ces instants précieux, ces souvenirs uniques et il les partage avec nous. 

On ne peut que l’en remercier car le film, tout comme l’expo revêt un caractère exceptionnel.

Bravo Mr Volf et merci de partager toutes ces émotions avec nous!

(PS. Attention il ne vous reste qu’une petite semaine pour aller voir l’expo qui se termine le 14 décembre!)

Infos pratiques
Maria by CALLAS l’Exposition
du 05/12/2017 au 14/12/2017
La Seine Musicale (Grand salon)  –  Île Seguin
92100 Boulogne Billancourt – T. 01 74 34 54 00
Billetterie
Horaires
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne jusqu’à 20h les soirs de concert
Fermé le lundi et exceptionnellement le mardi 12 décembre
Tarifs Plein : 14.5 € – Réduit : 12€ / 9€
Gratuit pour les – 12 ans
%d blogueurs aiment cette page :