J’ai beaucoup attendu avant de visionner cette captation parce que j’aime mieux les pièces « en live ». Et puis…

… Je m’y suis finalement résolue et … j’ai bien fait!

Ma première réaction fut de me dire que si les deux comédiens (Nathalie COMTAT et Olivier DOUAU) parviennent à faire passer tant d’émotions dans une captation filmée, qu’est-ce que ça doit être sur une scène de théâtre!

Beyrouth Hotelcopyright Patrick Denis

Si tout se passe bien, nous aurons très bientôt l’occasion de les applaudir à Paris et à Avignon. (Scoop!) Mais en attendant, je vous en dis déjà un peu plus au sujet de cette pièce qui m’a beaucoup plu.

L’Histoire

Un auteur de théâtre parisien échoue dans un modeste hôtel de Beyrouth. Il a – en principe – rendez-vous avec un producteur qui se fait attendre. En attendant, il va échanger avec la réceptionniste de l’hôtel. Une jolie jeune femme spontanée, enjouée, qui rêve de découvrir Paris mais qui aime aussi son pays (bien qu’elle n’y ait connu que l’état de guerre…)

Beyrouth Hôtel – Nathalie Comtat et Olivier Douau

Des échanges qui opposent interrogations existentielles et futiles d’intello parisien à des réflexions pleines de bon sens et de spontanéité de la jeune femme. Deux mondes, deux cultures. Deux êtres pourtant si proches dans leur fragilité…

Beyrouth Hôtel – Nathalie Comtat et Olivier Douau

Note dintention

Des personnages drôles et attachants

BEYROUTH HOTEL est un ensemble de décalages et de non-dits, présents entre les lignes de dialogues, mêlant humour, dérision et tendresse. La précision du jeu des comédiens, usant des silences autant que du texte, permettent d’illustrer ces décalages, humains et culturels, et aussi la difficulté à communiquer entre cet écrivain raté et cette libanaise confiante dans la vie. Tel un troisième « personnage », un vieux juke-box présent dans le hall de l’hôtel, va rythmer à la fois l’immobilisme de l’auteur avec un vieux standard californien des années 70, et le dynamisme de la réceptionniste gourmande de musique orientale. Mais dans le final du joli récit de transformation de BEYROUTH HOTEL, le vieil appareil facétieux ira chercher la complicité du public…

Mon avis :

Je connaissais déjà la Compagnie du Nouveau Monde. Je suis allée les applaudir dans la pièce UN CONTRAT au Théâtre du Gymnase et j’ai récemment visionné et chroniqué MEILLEURS VOEUX, très drôle aussi.

Je savais donc que le jeu des comédiens me plairait!

Mais pour tout vous dire, je vous avoue que le synopsis, en soi, ne m’a pas plus interpellée que ça. Mais, j’ai suffisamment vu de pièces de théâtre pour savoir que c’est le genre d’à priori auquel il ne faut pas se fier…

Et en effet! Le texte de Régis De Vos, la mise en scène d’Olivier Douau et le jeu des deux comédiens font de Beyrouth Hotel une pièce incomparable!

Nathalie COMTAT en réceptionniste sensuelle, enjouée, tout en gardant la tête sur les épaules est super attachante. Et quelle façon pertinente d’analyser chaque situation! Olivier DOUAU quant à lui, incarne à merveille cet auteur un peu paumé, un peu mytho, malheureux en amour et tellement attachant lui-aussi…

Beyrouth Hôtel – Nathalie Comtat et Olivier Douau

Est-ce une comédie ? Oui et non. Beyrouth Hôtel est incontestablement très drôle. Mais au delà de l’humour, quelque chose d’impalpable – serait-ce dû à ce juke box présent pendant toute la pièce – nous remplit d’émotion(s) au fur et à mesure qu’on découvre ces deux personnages. Je suis sûre que ceux qui verront la pièce comprendront très vite ce que je veux dire …

En tous cas moi j’ai passé un excellent moment !

BEYROUTH HÔTEL de Rémi De Vos

INFOS PRATIQUES

BEYROUTH HÔTEL de Rémi De Vos

avec Nathalie Comtat et Olivier Douau

Mise en scène Olivier Douau

Création lumière François Alapetite

Décor Jean-Bernard Tessier et Monia Nabli

Lauteur : Rémi De Vos

Auteur à succès, Rémi De Vos puise son inspiration dans son expérience du monde du travail, et les réalités sociopolitiques et culturelles découvertes au cours de ses voyages. En 1993, sa première pièce (DEBRAYAGE), encore jouée aujourd’hui, fut une réussite, et la seconde (ANDRE LE MAGNIFIQUE) reçut cinq Molière en 1997 (dont Meilleur Auteur et Meilleure Création). Par le rire, son univers traite de drames ou de conflits, de pertes ou d’exclusions, l’humour étant pour lui « une façon de ne pas être dupe de l’absurdité de la vie ». En abordant des sujets sensibles, son écriture incisive va droit au but, s’attaquant aux clichés, aux idées convenues, au politiquement correct. On peut citer aussi CONVICTION INTIME (2002), JUSQU’À CE QUE LA MORT NOUS SEPARE (2006), SEXTET(2009), CASSE (2012), ou encore TROIS RUPTURES (2014). BEYROUTH HOTEL a été créée en 2008, au Théâtre Studio des Champs Elysées, avec Niels Arestrup.

Les artistes

Nathalie COMTAT (comédienne)

Enfant de la balle, elle découvre le théâtre à 14 ans avec LA MAISON DE BERNARDA ALBA. Formée au conservatoire de Toulon, elle incarne les héroïnes de Pagnol (MANON, FANNY, ANGELE) pour la compagnie Jean Franval. Plus tard, elle compose ses propres chansons, qu’elle présente notamment aux Folies Bergères. Puis elle revient au théâtre avec QUAI DU BONHEUR (P.Garcia), et CONFESSE-TOI COCOTTE (Maupassant) et élargit son espace de jeu dans l’univers bouleversant de FAITES PAS L’AUTRUCHE (P.Josserand), puis dans celui décalé et subtile de BEYROUTH HOTEL (R.De Vos), et dans la comédie romantique MEILLEURS VŒUX… OU PRESQUE (C.Greep)

Olivier DOUAU (comédien et metteur en scène)

Depuis 15 ans, il alterne comédie (PALACE, INTERDIT AU PUBLIC), classique (BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN, MR DE POURCEAUGNAC), et émotion (SUBWAY PLAGE, Philippe Josserand, DUO POUR VIOLON SEUL). On l’a aussi vu dans CONFESSE-TOI COCOTTE (Maupassant), STAND-BY EXPRESS (P.Josserand), LA PUCE À L’OREILLE (Feydeau). Présent dans le Festival OFF depuis 2013, il est passé en 2019 avec les créations de MEILLEURS VŒUX… OU PRESQUE (C.Greep) et de BEYROUTHHOTEL (Rémi De Vos).

Historique de la Compagnie

La COMPAGNIE DU NOUVEAU MONDE est née, en 2015, à Avignon, dans le berceau du théâtre.

À l’occasion de de la mise en production de leur première création, des artistes professionnels chevronnés se sont rassemblés dans ce projet, soutenus par des personnes investies, de leur côté, dans la gestion de leur structure associative.

La COMPAGNIE DU NOUVEAU MONDE se veut ouverte vers les autres, guidée par le bien-être et le plaisir des spectateurs, et ceux des artistes rassemblés dans des projets partagés. Cet état d’esprit oriente le choix de leurs créations, à partir de textes d’auteurs contemporains dont l’écriture s’adresse au public le plus large. Dans des registres différents, elles abordent toutes l’approfondissement de la connaissance de soi, par l’effet miroir né de la rencontre avec l’autre…

Merci à l’attachée de presse Dominique Lhotte de m’avoir permis de découvrir cette pièce.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :