Un très joli spectacle adapté de l’album de Claude Ponti.

Amateurs des personnages rocambolesques et tellement attachants de Claude Ponti, arrêtez tout!

Voici enfin l’adaptation de son album « L’arbre sans fin » qui devient sur la scène du Théâtre du Gymnase : L’ARBRE D’HIPOLLÈNE.

Que vous dire de plus? Je pense qu’il n’existe pas un seul parent qui ne connaisse – voire qui n’apprécie pas – les albums de Ponti aux dessins foisonnants, dont les noms des personnages sont à eux seuls tout un programme.

Et puis chez Ponti, on s’attache très vite aux personnages dont le parcours est ponctué de messages philosophiques, et on aime leurs noms improbables formés à partir d’associations d’idées.

En ce qui me concerne, j’ai gardé précieusement tous les albums qui enchantèrent mes deux filles (abonnées bien évidemment aux parutions mensuelles de l’Ecole des Loisirs).

Des albums parmi lesquels, pour leur grand plaisir – et aussi pour le mien je l’avoue – se retrouvaient régulièrement ceux de Claude Ponti.

L’arbre d’Hipollène au Théâtre du Gymnase

l'arbre d'hipollene

Le synopsis

Hipollène, (mi-petite fille, mi-écureuil) vit avec tote sa famille dans un arbre bien étrange… Un jour, elle est confrontée au départ d’un être cher : sa grand-mère.

Elle est triste, tellement triste qu’elle se transforme en larme…

… et commence alors un long parcours initiatique au cœur des racines de son arbre-maison.

Hipollène devra affronter ses propres peurs et sa finitude…

…aidée par des personnages déjantés et loufoques…

… pour finalement sortir grandie de cette épreuve. Elle est devenue Hipollène-La-Découvreuse.

Aymeric de Nadaillac

Note d’intention

Après le succès des AVENTURIERS DE LA CITÉ Z (NDLR. une parodie pastiche d’Indiana Jones), j’avais envie de me consacrer à la mise en scène d’un spectacle jeune public. Ma rencontre avec Kader Taibaoui n’a fait que renforcer cette envie. Ses spectacles jeunes publics, avec notamment le très remarqué LES CONTES DES MILLE ET UNE NUITS adapté et mis en scène par Anne Roumanoff, ainsi que sa connaissance de l’École des Loisirs m’ont orienté vers l’auteur-illustrateur phare de l’École des Loisirs, Claude Ponti.

Pour mettre en valeur le foisonnant travail de cet artiste jeune public reconnu, la compagnie a décidé de monter son best-seller, « L’arbre sans fin », tout en faisant aussi référence à une partie de son univers.

Ce choix a procédé de plusieurs raisons. Tout d’abord, il aborde la fragilité de l’existence et les mécanismes mis en œuvre pour surmonter le deuil. Ensuite, l’univers de cet album, qui se déroule en pleine forêt, fait écho aux préoccupations écologiques de plus en plus prégnantes dans notre société. Deux belles thématiques pour un spectacle.

Pour théâtraliser cet album, j’ai souhaité concevoir un décor s’ouvrant comme un livre pop-up. Il fallait tomber sur Joëlle Clerc et Jean-Marie Gallardo, de la société Orgacompte, des personnes aussi passionnées que professionnelles, pour rendre techniquement ce rêve possible. Et sur Mathias Le Cartonneur et Madeleine Lhopitallier pour aboutir à des éléments de décor et des costumes aussi inventifs.

Le parti pris artistique est de travailler autour du cirque, de la magie (confiée à Nicolas Audouze et Olivier Guernion), ou encore des marionnettes (Jean-François Mann), afin de rendre cette histoire accessible aux tout petits. Le rôle du spectacle est également de sensibiliser les enfants (et les plus grands !) à la musique classique (chants et arrangements Marie Lizé et Martino Roberts), qui accompagne ce voyage initiatique.

J’ai ensuite composé une équipe artistique dont je suis très fier, mêlant des comédiens aguerris à ce genre de spectacle (Kader Taibaoui), une comédienne circassienne (Fanny Passelaigue), une comédienne aux multiples talents – chanteuse lyrique, danseuse et claquettiste – (Diane Vaz) et un comédien acrobate (Alex Dey). Puis j’ai confié la complexité de la création lumière et son à Rafael Monteiro.

Aymeric de Nadaillac

Alors autant vous dire que même si mes filles ont depuis belle lurette fini de recevoir les albums en question, je ne manquerai pas le spectacle L’ARBRE D’HIPOLLÈNE

À propos de Claude Ponti

CLAUDE PONTI
Claude Ponticelli, dit Claude Ponti, né le 22 novembre 1948 à Lunéville (en Lorraine) est un auteur de littérature jeunesse et illustrateur français. Son œuvre basée essentiellement sur un travail de profusion à la fois graphique, lexicale, narrative et symbolique fait date dans la littérature de jeunesse de la n du XXe siècle et du début du XXIe siècle.

Claude Ponti passe le bac en 1967. Il fréquente alors l’école des beaux- arts d’Aix-en-Provence, puis suit des études de lettres et d’archéologie à Strasbourg. Il devient ensuite dessinateur de presse à L’Express, de 1968 à 1984. Peintre, il expose ses dessins à Paris de 1972 à 1978. Il conçoit de nombreuses illustrations pour les éditeurs et la presse enfantine. Au début des années 1980, il est aussi directeur artistique à l’Imagerie d’Épinal.

C’est à la naissance de sa fille Adèle, en 1985, que se déclenche en lui la vocation de créer des albums de littérature jeunesse. Ses premiers travaux sont directement destinés à sa fille, depuis L’Album d’Adèle, le premier, publié en 1986 chez Gallimard. En 2009, il crée Le Muz, musée virtuel en ligne d’œuvres réalisées par des enfants du monde entier.

Œuvre

Claude Ponti crée des histoires dont les ressorts s’apparentent à ceux des mécanismes du rêve, s’appuyant volontiers sur le registre de l’humour. Ainsi les jeux de mots participent à la dynamique du récit, et les personnages sont formés à partir d’associations d’idées. Le récit tout comme les images sont un terreau fertile à des interprétations de type psychologique, d’autant plus que bon nombre d’albums relèvent de la quête initiatique.

Ponti dit lui-même de ses albums :

« Mes histoires sont comme des contes, toujours situées dans le merveilleux, elles parlent de la vie intérieure et des émotions de l’enfance, ainsi chaque enfant peut-il mettre ce qu’il veut dans les images : les personnages et les rêves qui sont les siens. »

L’ARBRE D’HIPOLLÈNE adapté de l’album de Claude Ponti

Avec

Alex Dey (Front-D’Éson, Oiseau, Ortic, Blaise, Porte, Escalier)

Fanny Passelaigue (Adèle, Hipollène)

Aymeric de Nadaillac (Porte, Scarabée, Blaise, Porte, Scarabée, Blaise, Écrivain)

Kader Taibaoui (Écrivain)

Diane Vaz (Oiseau, Orée-D’Automne, Faîtencime, Porte, Scarabée, Loupiote)

Mise en scène : Aymeric de Nadaillac

Scénographie : Aymeric de Nadaillac, Joëlle Clerc

Conception pop-up : Jean-Marie Gallardo et Orgacompte

Conception décors : Mathias le Cartonneur

Création sons et lumières : Rafael Monteiro

Magie et effets spéciaux : Nicolas Audouze et Spontus

Chant : Marie Lizé

Arrangements musicaux : Martino Roberts

Animations : Damien Garavagno

Costumes : Madeleine Lhopitallier et Louis-Antoine Hernandez

Marionnettes : Jean-François Mann

Affiche et dossier de presse : Axel Bourée


du samedi 19 février 2022 au dimanche 6 mars 2022  (11h ou 14 h selon les jours)

Réservations ICI ou directement au Théâtre du Gymnase


0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :