Exposition au Musée National Picasso-Paris du 20 Novembre 2018 au 24 Mars 2019

Dans le sous-sol du Musée National Picasso-Paris au sein du Salon Jupiter se trouve une exposition où on est décontenancé aux premiers abords.

Sur quelle planète arrivons-nous ?

Un univers géométrique s’offre nous à base de peintures (monochromes pour la plupart), de sculptures (rond, carré, triangle) et d’arts graphiques (textes, lignes, encadrés).

Beaucoup de parenthèses dans cette précédente phrase…

Mais c’est exactement dans l’ambiance « entre parenthèse » qu’il faut se mettre, comme un grand écart.

Tiens donc revoilà la figure de gymnastique, pourquoi cet espace si fort entre Picasso et l’artiste invité Claude Rutault.

Tout simplement, le musée référent au peintre espagnol veut faire réfléchir le spectateur en utilisant les œuvres d’un contemporain vivant.

Car figurez-vous que ce Claude Rutault est un petit monsieur grisonnant de 77 ans adorable qui pourrait très bien être votre voisin (comble du hasard en discutant avec lui, il s’est avéré qu’il connaissait mes grands-parents!).

PICASSO – RUTAULT : GRAND ÉCART... zeniude profonde le mag

PICASSO – RUTAULT : GRAND ÉCART…       Photo M.Patrault

Pour faire court et pour vous laisser la surprise la plus totale en déambulant dans cet espace artistique, Claude Rutault n’a qu’en commun
son jour et mois de naissance avec Pablo Picasso.
Donc on assiste à une véritable prise de conscience sur ce qu’est une œuvre et comment on peut la mettre en espace.

La réflexion de Claude Rutault, se fait principalement à l’écrit pour ainsi développer son projet à travers des schémas et une contextualisation à définir.

PICASSO RUTAULT GRAND ECART ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Complexe ? Oui et non grâce à l’ouvrage de Claude Rutault et Alexandre Mare à se procurer de toute urgence à la boutique du musée, tout prendra une nouvelle dimension.

Savoir que l’artiste peut peindre une toile sur un mur de la même couleur et qu’il réitérera cette façon de faire à des années d’intervalles car POUR LUI LES ŒUVRES SONT FAITES POUR EXISTER SUR DES TEMPS DÉFINIS…

Cette vision ultra précise se veut en fait être la référence à ce que peut être une œuvre détournée sans être détournée.

– Vous suivez ?
– Non ?

Ce n’est pas grave et lui aussi il est perturbé, de troubler – avec son approche philosophique –  les visiteurs.

PICASSO RUTAULT GRAND ECART ZENITUDE PROFONDE LE MAG

Il se moque même un peu des consommateurs en créant des œuvres avec une date de péremption.

(C’est peut-être lui qui a inspiré Banksy ? Souvenez-vous de cette œuvre qui a été autodétruite il y a quelques semaines dans une salle des ventes…)
Le Musée Pablo Picasso ose détourner le spectateur de sa vision manichéenne en s’attendant à voir des répliques du peintre espagnol mais pas du tout là on est planté sur place en se demandant si ce qui nous entoure, ce sont des œuvres ou non.

PICASSO RUTAULT GRAND ECART ZENITUDE PROFONDE LE MAG

PICASSO RUTAULT GRAND ECART Photo M. Patrault

Pour le coup, la curiosité est un excellent défaut…
Mais tout simplement, on peut se poser la question de l’inspiration… Qui inspire qui ?
En tout cas, cela fait bien rire Claude Rutault qui de ses yeux mutins aime choquer et surprendre !
Même si Claude Rutault et Pablo Picasso sont diamétralement opposés dans leur façon de faire, une seule chose les réunit : l’art.

Pardon !

Art avec un grand A, enfin non AMZ.

Hein quoi ???

Allez, filez voir cette exposition vous aurez la réponse et surtout laissez-vous porter…

Article et photos de notre chroniqueur Maxime Patrault
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :