C’est dans l’un des hôtels les plus luxueux du monde, l’Hôtel Georges V, que Christian Le Squer, chef étoilé du restaurant LE CINQ nous a reçus

afin de présenter son univers fascinant aux journalistes et blogueurs dont j’avais la chance de faire partie.

Après un délicieux petit déjeuner dans ce cadre majestueux, nous l’avons suivi dans les cuisines du restaurant LE CINQ

christian_lesquer_chef_etoile

Jamais je n’avais vu d’araignées de mer aussi gigantesques !!!

La cuisine du Cinq, incroyablement vaste, est une véritable entreprise que Christian Le Squer dirige de main de maître…

christian_lesquer_chef_etoile_cuisine_

La cuisine est démesurée mais le bureau du chef « en jette » aussi :

christian_lesquer_bureau

Après la visite, Christian Le Squer, en dépit de son emploi du temps hyper chargé, a eu la gentillesse de m’accorder un petit entretien lors duquel il s’est quelque peu dévoilé.

Très jeune, (dès l’âge de 14 ans), dans sa Bretagne natale, il a commencé à travailler sur le bateau de pêche de son oncle où il a pu apprécier les contacts humains.

Cette appétence pour les relations humaines ne le quittera plus. C’est vraiment pour lui la base de la vie : partager les plaisirs, convivialité en un mot du bonheur.

Ce n’est pas un hasard si l’on dit de sa cuisine qu’elle « invite au partage, au dialogue et au plaisir ».

En fait Christian Le Squer a su rester un homme simple, sympathique, sans prise de tête qui vous explique sans prétention aucune comment il circule à Paris en vélo, vous dévoile tout naturellement que bien sûr, il aime les belles choses, que forcément il s’achète de beaux vêtements – son couturier favori est Hedi Slimane – mais il le fait sans ostentation.

Christian Le Squer ne « se la joue pas » (alors qu’il aurait des dizaines de raisons de le faire si l’on considère son parcours prestigieux):

  • Taillevent, Le Ritz, le Café de la Paix Restaurant Opéra où il gagne sa première étoile en 1996-  à 34 ans – et la deuxième en 1998.
  • En 1999, il reprend le Pavillon Ledoyen situé au bas de l’Avenue des Champs Elysées.
  • En 2000 il confirme ses deux étoiles et en 2002, il est récompensé de la troisième étoile au Guide Michelin.
  • En 2008, il ouvre un nouveau restaurant, l’ETC (Épicure Traditionnelle Cuisine) à Paris, pour lequel il obtient une étoile au guide Michelin l’année suivante.
  • En 2011, Christian Le Squer ouvre le restaurant La Grande Verrière au Jardin d’acclimatation.

En 2013, il entre dans le cercle des chefs récompensés par les « cinq toques » du guide Gault et Millau pour son Restaurant Ledoyen.

Christian Le Squer exerce depuis octobre 2014 au sein du Four Seasons Hotel George V.

En 2015, Christian Le Squer obtient 2 étoiles au guide Michelin et entre à nouveau dans le club des chefs récompensés par les « cinq toques » du guide Gault et Millau pour le restaurant « Le V » du palace Four Seasons Hotel George V.

Le guide accole à son nom la note de 19/20.

Le 1er février 2016, le guide Michelin lui décerne sa 3e étoile pour son restaurant « Le V »…

(Source Wikipédia)

Il n’empêche que Christian Le Squer s’est gentiment prêté au jeu du portrait chinois et m’a confié que s’il était un vêtement ce serait …

christian-lesquer-chef-etoile

Je serais une veste !

Un dessert ?

Un chou à la crème !

Une ville ?

Hong Kong

Une couleur ?

Le bleu …de la mer !

J’ai été bien obligée de le libérer car il était attendu pour un « live ».

Mille mercis Monsieur Le SQUER et encore bravo pour cette cuisine inventive, ambassadrice du patrimoine français !

Crédits photos: Stéphane de Bourgies

PS. Je n’ai pas choisi cette magnifique photo pour la Une de cet article par hasard. C’est le photographe Stéphane de Bourgies qui l’a faite.

Stéphane de Bourgies qui s’est retrouvé propulsé au cœur du paysage médiatique il y a quelques mois lors des attentats de novembre. Lui, il était en reportage en Chine mais malheureusement sa femme était au restaurant avec des amis ce jour-là à deux pas du Bataclan…

Quand je me suis rendue compte que le photo était de lui, il m’était juste impossible d’en choisir une autre…

Je vous envoie plein d’ondes positives …

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :