Aux 49èmes Rencontres de la Photographie d’Arles, les livres photographie des éditions Textuel sont à l’honneur!

Wiliam Wegman, Être humain

william-wegman-etre-humain-zenitudeprofonde-le-mag

Étant donné que j’adore le livre de William Wegman (que j’avais déjà évoqué ICI), je vous le présente en premier!

Je ne suis visiblement pas la seule vu que sa couverture a été revisitée pour faire l’affiche de l’édition 2018 des Rencontres d’Arles.

300 IMAGES SUR 5 DÉCENNIES, UN ENSEMBLE TOTALEMENT NOUVEAU DES PHOTOGRAPHIES DE CHIENS DE WILLIAM WEGMAN

L’Artiste américain William Wegman est inclassable. Ses multiples talents, tant en matière de peinture, dessin,  photographie, vidéo en font un artiste éclectique …

Mais bien que ses fameux braques de Weimar ne soient pas présents dans tous ces médias, ils sont au coeur de son art.
Mais … est-il vraiment uniquement question ici de chiens ?
Être humain semble indiquer le contraire : ces modèles, ce sont nous ; et nous sommes eux : femme au foyer, astronaute, avocat, prêtre, ouvrier agricole, et même… promeneur de chiens !
Tandis que certains posent fièrement et avec assurance devant l’objectif, d’autres expriment doutes et vulnérabilités : tout est question d’être humain.

« Plonger dans mes boîtes d’archives fut pour moi une expérience inoubliable. J’ai vu tous mes chiens bien-aimés rajeunir et rajeunir encore; jusqu’à Man Ray, mon premier braque de Weimar, en 1970, avec qui tout a commencé » confie William Wegman.

Retrouvez le prolongement de l’exposition Être humain de William Wegman en gare d’Avignon TGV, avec le soutien de SNCF Gares & Connexions.

La « visite immersive 3D » de cette exposition a été réalisée par Notoryou.

Wiliam Wegman, Être humain – Éditions Textuel, 2017 (édition française)
Being Human, Thames & Hudson, 2017 (édition anglaise)
Exposition Être humain
Du 2 juillet au 23 septembre  de 10h à 19h30 – Palais de l’Archevêché – 12 €

Commissaire de l’exposition : William Ewing.
Exposition produite par The Foundation for the Exhibition of Photography, Minneapolis, en collaboration avec les Rencontres d’Arles.
Encadrements réalisés par Circad, Paris.

BILLETTERIE FORFAITS

 

THE TRAIN

 PAUL FUSCO, REIN JELLE TERPSTRA ET PHILIPPE PARRENO

 

THE_TRAIN_ PAUL_FUSCO_REIN_JELLE_TERPSTRA_PHILIPPE_PARRENO

3 REGARDS SUR UN MOMENT CLÉ DE L’HISTOIRE DES ÉTATS-UNIS: 

LA MORT DE BOBBY KENNEDY

Le 8 juin 1968, trois jours après l’assassinat de Robert F. Kennedy, un convoi funéraire transporte sa dépouille de New York à Washington.

  • Paul Fusco est dans le train et réalise près d’un millier de diapositives du peuple endeuillé massé aux abords des voies. Certaines de ces images sont devenues des icônes.
  • À partir de 2014, Rein Jelle Terpstra a recherché et collecté des centaines de photographies prises par ceux qui se trouvaient sur le trajet du convoi.
  • En 2009, Philippe Parreno a filmé une reconstitution du parcours du train donnant à voir, selon ses propres mots, le point de vue du mort.

Entremêlant regards artistiques et vernaculaires, historiques et contemporains, The Train nous dévoile leurs trois points de vue sur ce moment clé de l’histoire des États-Unis.

Les photographies de Paul Fusco. 

Prises depuis le train funéraire, les images capturent des personnes endeuillées alignées le long des rails.

paul-fusco-so-long-bobby-mort-kennedy-zenitude-profonde-le-mag

Paul Fusco/Magnum Photos, sans titre, série RFK Funeral Train, 1968 Avec l’aimable autorisation de la Danziger Gallery

 

Depuis une perspective opposée, le second travail présente des photographies et des films amateurs réalisés par les spectateurs eux-mêmes et rassemblées par l’artiste hollandais Rein Jelle Terpstra.

Enfin, l’œuvre réalisée par l’artiste français Philippe Parreno est une reconstitution, sur un film 70 mm, du voyage du cortège funéraire – une façon de « montrer le point de vue du mort», selon Parreno.

Faisant dialoguer des œuvres à la fois historiques et contemporaines, cette exposition puissante et multidisciplinaire éclaire d’un regard nouveau un moment-clé de la culture américaine et de la mémoire.

Les Editions Textuel ont réalisé une vidéo de présentation de THE TRAIN qui me plait beaucoup.

A propos des auteurs…

Paul Fusco, né aux Etats-Unis en 1930, est membre de l’agence Magnum. Ses reportages ont été publiés dans des magazines comme Time, Life et Newsweek.

Rein Jelle Terpstra, né en Hollande en 1960, utilise la photographie pour explorer la relation entre perception et mémoire.

Philippe Parreno, français né en Algérie en 1964, utilise une large variété de mediums (le film, l’installation et la performance) pour questionner les frontières entre fiction et documentaire.
Expositions :
8 juin 1968 – 7 septembre 2009, Centre Pompidou (2009)
Anywhere, anywhere out of the world, Palais de Tokyo (2013)

The Train
Paul Fusco, Rein Jelle Terpstra, Philippe Parreno
Editions Textuel
144 pages, paru le 6 juin 2018
Prix conseillé: 49€

Exposition The Train

ATELIER DES FORGES

2 JUILLET – 23 SEPTEMBRE

10H00 – 19H30

14 EUROS

Commissaires de l’exposition : Clément Chéroux et Linde B. Lehtinen.
Exposition produite par le Museum of Modern Art de San Francisco , en collaboration avec les Rencontres d’Arles.
Publication : The Train, Éditions Textuel, 2018.
Wallpapers réalisés par Picto, Paris.

Avant de terminer je vous rappelle que ce magnifique Festival International de la photographie que sont les Rencontres d’Arles se tient encore et ce jusqu’au 23 Septembre.

Des visites guidées, des ateliers destinés aux adultes et/ou aux enfants, des stages de photographie et de nombreuses autres manifestations dédiées à la photographie sont organisées.

Alors, même si (et surtout si) vos vacances sont déjà terminées, pourquoi ne pas programmer un petit week-end à Arles? Moi je suis assez tentée…

Mais n’y allez surtout pas sans Le City Guide Louis Vuitton.

VISITER ARLES ARLES, LOUIS VUITTON CITY GUIDE , Diffusé en librairie en édition limitée, ce guide est aussi disponible en version mobile

Cette édition saisonnière réalisée en partenariat avec les Rencontres d’Arles est dédiée à la ville camarguaise et propose près de 150 adresses incontournables…

Alors, vous le programmez ce petit week-end à Arles?

Crédits photos : Editions Textuel (que je remercie infiniment de m’avoir envoyé le magnifique livre de William Wegman)

 

%d blogueurs aiment cette page :