Eh oui comme le temps passe!

Alors que j’ai été informée depuis cet été de l’arrivée imminente des deux nouveaux membres de la famille des Portraits de Penhaligon’s, ce n’est qu’aujourd’hui que je trouve le temps de vous en parler!

Et pourtant …

Il y en a un parmi les deux, THE BLAZING MISTER SAM qui m’a déjà séduite!

deux nouveaux membres de la famille des Portraits de Penhaligon's- zenitudeprofondelemag

The Blazing Mister Sam – Penhaligon’s Portraits

Un Américain loin de chez lui – à Londres, pour être exact, qui dépense sans compter, vit vite et parle fort. Il faut dire que sa compagnie est captivante, et sa conversation délectable. Le beau gosse américain, avec une (bonne) dose de « je ne say kwa ».
Toujours Magnifique (comme Gatsby), il trouve que ces scones (yes, un donut sans trou !) sont à se damner. Un « God save the Queen » lui échappe parfois, histoire de dérouter ses amis américains.

Promenant sa Ford rutilante, Sam est toujours prêt à décocher un sourire éclatant ou à lâcher un délicieux « Alors guys, ça roule ? »
Notons que cela n’amuse pas la Comtesse Dorothea.
Ce sourire démesurément large (intrusif), cette mâchoire carrée (déplacée), ces beaux yeux (danger) et ces cadeaux somptueux
(vulgaire)… enfin… sauf peut-être ceux qui sont pour elle.

deux nouveaux membres de la famille des Portraits de Penhaligon's- zenitudeprofondelemag

Comme d’ordinaire, des deux fragrances, c’est celle  – en principe – destinée aux hommes que je préfère.

Un oriental boisé épicé …comment pourrais-je résister !!!

Cardamome, cumin, poivre noir avec une note de patchouli et de bois de cèdre … je craque complètement!

C’est au parfumeur Christophe Raynaud que nous devons cette fragrance.

Mais, n’avions-nous pas aussi parlé d’une femme ? 

Qui est -elle?

deux nouveaux membres de la famille des Portraits de Penhaligon's- zenitudeprofondelemag

Changing Constance – Penhaligon’s Portraits

CHANGING CONSTANCE

C’est la soeur de Lady Blanche. Constance est définitivement ce qu’on pourrait appeler une femme moderne. Signe des temps, et que voulez-vous, « the times they are a-Changin’ » ! (Bob Dylan ? N’exagérons rien, la mode est encore aux corsets !)

Bien sûr, le progrès, c’est le progrès. Mais tout de même, finira-t-elle par se marier ? Pourquoi travailler ? Qu’est-ce qui cloche avec
notre Gouvernement ? Et pourquoi, pourquoi diable a-t-elle tant d’opinions ? Malgré tout cela, les hommes tombent à ses pieds,
Les enfants l’adorent, et les domestiques sont aux petits soins pour elle.
Ciel, on l’entend vociférer jusque dans le salon ! Qu’est-ce qu’elle réclame donc là ? Le droit de botte pour les femmes ? Pas très
« lady » comme attitude… Très préoccupant. Bientôt, elle voudra se mettre en pantalon ! (Grands Dieux, et que restera-t-il aux hommes
si les femmes portent la culotte ?)

Sa fragrance

Le mariage de la cardamome fraîche et d’un piment très hot est pour le moins déconcertant, (même pour une femme moderne). L’éclat supplante le protocole dans un nouvel ordre du jour terriblement déroutant.

Mmmm, mais qu’est-ce qui se précise là ? Cette fragrance serait-elle également… délicieuse ?
Mais les vieilles habitudes ont la peau dure – tant qu’elles durent !
Ainsi, chacun veut bien feindre un enthousiasme (modéré) pour la nouveauté (tant qu’elle ressemble plus ou moins exactement à l’ancien). Sauf Constance, bien sûr. Pour qui les conventions sont une invention qu’elle a choisi d’ignorer.
Vous avez dit « pas de fleurs » ? Du bois ? Du caramel au beurre salé ? Du tabac !!!!? Vous devez faire erreur !

Oriental Épicé

Cardamome – Piment – Caramel au beurre salé – Tabac – Vanille

 Parfumeur Juliette Karagueuzoglou  – Le personnage du Flacon est un chamois

Même s’il s’agit aussi d’un oriental et en dépit de l’association originale piment/beurre salé qui aurait pu me tenter, j’avoue que j’ai largement préféréTHE BLAZING MISTER SAM  à CHANGING CONSTANCE.

Et vous? Qu’attendez-vous pour filer les découvrir ICI (si ce n’est déjà fait !) ?

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :