Situé à deux pas de la rue Mouffetard que j’ai tellement arpentée pendant mes « années Sorbonne« , le Théâtre de la Contrescarpe fait partie lui aussi de mes salles parisiennes favorites.

La programmation de cette rentrée est – comme d’ordinaire – fort intéressante.

Si vous avez envie d’une soirée théâtre

UN DIMANCHE SOIR…

LE TEMPS QUI NOUS SEPARE DE LA FOUDRE
Un spectacle absurde et poétique
autour des textes de Prévert et Le Clézio

Né d’un montage des textes issus de Paroles, Spectacle, Choses et autres et Imaginaires de Jacques Prévert et de L’Africain de J-MG Le Clézio, ce spectacle nous entraîne dans l’histoire d’une jeune fille, ses souvenirs, ses doutes et ses confessions…

Le réalisme et le concret de J-MG Le Clézio viennent à la fois rompre et soutenir le burlesque, l’humour et la fantaisie de Prévert qui joue avec les mots, les attrape et s’en amuse, les associant, les opposant, les détournant et les faisant sonner les uns contre les autres.

«Essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple » comme disait Jacques Prévert. 
Photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. (Toute utilisation, diffusion interdite sans autorisation de l’auteur).

Les deux comédiennes (Apolline BERCHOLZ et Eglantine PERREAU) s’emparent des textes de Jacques Prévert et de J-MG Le Clézio pour nous inviter à célébrer la vie et l’amour !

LE TEMPS QUI NOUS SÉPARE DE LA FOUDRE

LES DIMANCHES À 20H30
Du 11 octobre 2020 au 3 janvier 2021
Durée du spectacle : 1h

Texte : Jacques PREVERT et J-MG LE CLEZIO

Mise en scène et distribution : Apolline BERCHOLZ et Eglantine PERREAU

Avec la participation de : Paloma FIERE

PLUTÔT UN MERCREDI ??? …

La seconde pièce est probablement la prochaine que j’irai découvrir :

Le Voisin de Picasso

Au XIXe siècle, Alexis-Joseph Mazerolle, peintre surdoué, décora l’Opéra Garnier, la Comédie-Française et de nombreux lieux à travers l’Europe. Ses œuvres, unanimement saluées par ses contemporains, lui valurent d’être élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur. Mais aujourd’hui, qui se souvient de lui… mis à part Antoine ?

Antoine, jeune gardien de musée, est dépité de constater que personne ne s’intéresse à Mazerolle tandis que, dans la salle voisine, Picasso attire un flot incessant de visiteurs. Face à cette injustice, il sonne la révolte et nous embarque pour un voyage renversant, à la découverte du mystérieux Alexis-Joseph Mazerolle…

Au-delà du succès et de la célébrité, cette pièce interroge notre rapport aux autres : ceux que l’on regarde ou ceux que l’on ignore, sans toujours savoir pourquoi.

Je reviens vite vous donner mon avis sur cette pièce dès que je l’aurai vue!

LE VOISIN DE PICASSO

LES MERCREDIS À 21 H

Du 7 octobre au 30 décembre

Texte : Rémi MAZUEL

Mise en scène : Marie-Caroline MOREL

Distribution : Rémi MAZUEL

Costumes : Leslie PAUGER

Musique : Charles TUMIOTTO

Décors : Alix COHEN

Durée : 1h

INCONDITIONNEL D’ALBERT CAMUS?

CE SERA DONC EN FIN DE SEMAINE, UN VENDREDI OU UN SAMEDI À 21H, QUE VOUS IREZ À LA CONTRESCARPE VOIR…

La Chute

Le Pitch: Dans La Chute, Jean-Baptiste Clamence se confie à un inconnu, dans un bar douteux d’Amsterdam. Il se présente comme « juge-pénitent », étrange profession consistant à s’accuser soi-même afin de pouvoir devenir juge.

Il se raconte : naguère avocat à Paris, il mena une brillante carrière. Respecté de tous et ayant une haute opinion de lui-même, il se considérait au-dessus du jugement du commun des mortels. En parfait accord avec lui-même, sa vie était une fête, et il était heureux.

Jusqu’au soir où il passa sur un pont duquel il entendit une jeune fille se jeter. Il poursuivit son chemin, sans lui porter secours. Cette chute entraîna celle, morale, de Clamence et marqua le début de sa quête existentielle.

Au travers de son personnage, Albert Camus dépeint l’homme occidental : égoïste, vivant dans le pur divertissement, coupé des notions fondamentales de justice et de responsabilité.

Une pièce à ne pas louper…

LA CHUTE

Texte : Albert CAMUS

LES VENDREDIS ET SAMEDIS À 21 H

Du 2 octobre au 2 janvier 2021 (relâche le 17 octobre)

Adaptation : Géraud BENECH et Stanislas DE LA TOUSCHE

Mise en scène : Géraud BENECH

Distribution : Stanislas DE LA TOUSCHE

Création sonore et vidéo : Géraud BENECH

Durée : 1h10

INCONDITIONNEL DE CE CHER PROUST…

VOUS IREZ « À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU » UN LUNDI OU UN MARDI À 19H (À MOINS QUE VOUS NE PRÉFÉRERIEZ UN DIMANCHE À 16H30)…

C’est dans l’envie de prolonger le plaisir évoqué par Gide et de le partager, qu’est né ce spectacle autour de Marcel Proust.

Les images du souvenir, choisies et assemblées selon la logique d’un puzzle merveilleux, ouvrent une porte inédite sur l’un des plus éblouissants monuments de la littérature moderne : À la recherche du temps perdu.

A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU

Texte : Marcel PROUST

Mise en scène : Virgil TANASE

Distribution : David LEGRAS

Durée : 1h15

Du 4 octobre au 29 décembre,

les lundis et mardis à 19h et les dimanches à 16h30

… ET RÉSERVEZ DÉJÀ L’UN DE VOS LUNDIS DE NOVEMBRE …

Le Hasard merveilleux

le hasard merveilleux- théâtre de la contrescarpe - zenitudeprofondelemag

Le Pitch: Un merveilleux hasard ramène Sylvie, entraîneure de l’équipe de handball féminine d’Aubervilliers, dans sa ville natale : Constantine en Algérie, ville qu’elle a dû quitter encore petite fille, en 1962, à la fin de la guerre.
Son passé la rattrape, faisant resurgir des blessures enfouies, des rires et des pleurs qu’il a fallu cacher. Réveillant les visages du passé, elle retrouve le sentier de son enfance que l’exil avait pulvérisé. Ses souvenirs volent au vent, reconstruisant son être, réconciliant dans un rire ce qui jusque là ne pouvait être réuni.

« Le hasard merveilleux est le nom que la Compagnie 14:20 donne à un phénomène physiquement possible, mais dont la probabilité de se produire est infinitésimale. L’aventure mienne qui a inspiré cette pièce est de cet ordre-là, puisque c’est par une improbable succession de heureux hasards qu’il m’a été donné de vivre les plus incroyables retrouvailles.

Je l’ai souvent racontée, cette histoire et chaque fois je m’entendais dire qu’il me fallait en faire quelque chose. Jusqu’à ce que me revienne comme une injonction cette phrase de Wajdi Mouawad «Il devient fou celui qui ne fait rien de sa peine»… » Brigitte GUEDJ

Le Hasard merveilleux

Les lundis de novembre à 21h

Texte : Jean-Christophe DOLLE

Mise en scène : Laurent NATRELLA, assisté d’Anne DIDON

Distribution : Brigitte GUEDJ

Lumières : Damien DUFOUR

Création sonore : Dominique BATAILLE

Accessoires et costumes : Delphine BROUARD

Durée : 1h10

ET CEUX DONT LES ENFANTS SONT EN 3ÈME…

(Et qui ont donc la Grande guerre au programme du Brevet des Collèges).

IRONT EN FAMILLE LE SAMEDI À 14 H 30 APPLAUDIR…

Mais du soleil, que reste-t-il ?

C’est à l’occasion de l’entrée de Maurice Genevoix au Panthéon en novembre 2020, que ce spectacle – l’un des témoignages littéraires les plus émouvants à propos de la Première Guerre mondialea été programmé.

Il s’agit d’un dialogue à distance entre le jeune officier et le vieil écrivain.

Ce dernier revisite les mêmes souvenirs, réinterprète les mêmes épisodes, mais avec un souci absolu de transmission, de fraternité avec ceux que la guerre a emportés.

Un dialogue imaginaire, fantasmé qui s’incarne soudain…

Ce n’est pas la thématique la plus fun au monde, on est bien d’accord, mais je trouve que c’est une jolie façon de s’immerger dans le quotidien des Poilus. (Vous pouvez négocier avec eux et les emmener chez Amorino ou à la crêperie bleue un peu plus bas dans la rue Mouffetard…)

MAIS DU SOLEIL QUE RESTE-T-IL?

Texte : Maurice GENEVOIX

d’après Ceux de 14 – Les Eparges et La Mort de près.

Mise en scène : Géraud BENECH

Distribution : Stanislas DE LA TOUCHE et Remy CHEVILLARD

Création sonore et vidéo : Géraud BENECH

Durée : 1h10

Du 31 octobre au 26 décembre

Les samedis à 14h30

Ces belles pièces sont toutes à découvrir sur la scène du Théâtre de la Contrescarpe – 5 rue Blanville – 75005 PARIS

Laquelle irez-vous découvrir … en premier?

%d blogueurs aiment cette page :