Le Théâtre de la Contrescarpe fait partie de mes théâtres parisiens favoris.

Outre le fait qu’il soit situé à deux pas de la Place avec laquelle il partage son joli nom, il programme régulièrement des pièces dont je me délecte.

Après l’Étrange Affaire Emilie Artois que nous avons pu voir au début de l’été (et dont la dernière était le 30 septembre) voici une excellente pièce mise en scène par Laetitia Gonzalbez :

Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde!

Erik Satie, compositeur hors norme, avant-gardiste virtuose, composa des musiques aujourd’hui jouées dans le monde entier. Les plus célèbres sont les célébrissimes Gymnopédies.

Néanmoins, la personnalité d’Erik Satie était un brin fantaisiste avouons-le. Il fréquentait néanmoins les grands artistes de son époque et fut l’ami de Debussy, Cocteau, Picasso…mais pas vraiment celui des critiques…

JE M’APPELLE ERIK SATIE COMME TOUT LE MONDE évoque la vie de cet homme original.

JE M’APPELLE ERIK SATIE Comme tout le monde

JE M’APPELLE ERIK SATIE Comme tout le monde ©zenitudeprofondelemag.com

Mais à cette histoire vient s’entremêler celle d’Anna…

JE M’APPELLE ERIK SATIE Comme tout le monde

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Mais qui est vraiment Anna?

Est-elle cette jeune infirmière parfois timide et hésitante, ou plutôt cette jolie jeune femme effrontée et entreprenante? Simple infirmière un peu inexpérimentée … ou elle-même patiente de cet hôpital ?

Anaïs Yazit et Elliot Jenicot sont parfaits dans ces rôles où, au bout du compte, et comme le fera remarquer Anna :

« … est-ce vous qui me soignez ou moi qui vous soigne???… »

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Le texte (de Laetitia Gonzalbes qui est également metteur-e en scène) est un véritable bijou et ce dans ses moindres détails!

Ces dialogues pleins d’humour, entrecoupés de scènes chantées et dansées, les jolies illustrations de SUKI (*) projetées en arrière-plan (dont on peut dire qu’elles font partie intégrante de la pièce) en concordance totale avec le personnage – un peu rétro – d’Erik Satie.

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

La mise en scène est tellement réussie!

Quant aux deux comédiensma première impression fut que la pièce avait été spécialement écrite juste pour eux!

Anaïs Yazit (Anna) et Elliot Jenicot (Erik Satie)  – photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Ils « collent » parfaitement aux personnages et font preuve d’un immense talent… tout aussi physique que théâtral.

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.                

Ceci dit, rien de surprenant: 

Elliot Jenicot (Erik Satie), est un ancien de la Comédie française… Rien que ça!  Il s’est très tôt formé à la comédie mais également au mime et au clown.

Et quant à Anaïs Yazit, n’a-t-elle pas fait ses premiers pas artistiques en dansant et décroché ses premiers contrats professionnels dès ses onze ans ? Depuis elle mène de front une carrière de danseuse et de comédienne en plus de ses ateliers de théâtre …

Tous deux investissent la scène avec une vitalité extraordinaire. Résultat: le spectacle est à la mesure de leur talent, c’est-à-dire, extra!

photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Et finalement, je vous laisse la surprise, mais vous verrez, c’est quand même une pièce d’une sensualité extrême!

Bref vous l’aurez compris, vous devez aller voir Je m’appelle Erik Satie, Comme tout le monde car cette pièce vaut (ô combien !) le déplacement.

Et pour finir, quelques photos prises lors de nos échanges avec les comédiens, la metteur-e en scène, la directrice artistique du théâtre et les journalistes qui étaient présents à la Générale de presse.

Anaïs Yazit, Maud Mazur et Elliot Jenicot

 Maud Mazur (directrice artistique du Théâtre) entre les deux comédiens Anaïs Yazit et Elliot Jenicot – ©Zenitudeprofondelemag.com

Sur les trois premières photos, Maud Mazur (directrice artistique du Théâtre) et les deux comédiens Anaïs Yazit et Elliot Jenicot – 4ème photo : Laetitia Gonzalbes qui a écrit et mis en scène « Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde ». ©Zenitudeprofondelemag.com

Infos pratiques

Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde

SUKI _ Erik Satie_Zenitudeprofondelemag.com

Texte et mise en scène : 
Laetitia GONZALBES

Distribution :
Elliot JENICOT et Anaïs YAZIT

Production : Théâtre de la Contrescarpe

Costumes et décors : Claire AVIAS

Musique et sons : Tim AKNINE et David ENFREIN

Illustrations et animations : SUKI

Voix off : Laetitia GONZALBES,
Jennifer KAREN et Axel KROT

Durée : 1h10

Du 3 octobre au 4 janvier, du mardi au samedi à 19h

Relâches les 10/10, 08/11 et 06/12

Theatre de la Contrescarpe

5 rue Blainville, 75005 Paris
01 42 01 81 88

 

(*)Finaliste des Audi Talents Awards en 2013, SUKI signe une deuxième collaboration avec Laetitia Gonzalbes en animant des illustrations projetées dans Je m’appelle Érik Satie comme tout le monde.
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
%d blogueurs aiment cette page :