SYMBIOSYS SATYLIA® – nouveau complément alimentaire à base de la souche bactérienne Hafnia alvei HA4597® – privilégie la piste du microbiote intestinal.

Commençons par un bref état des lieux:

Les chiffres: En France, en 2015, 54% des hommes et 44% des femmes étaient en surpoids ou obèses (IMC ≥ 25). En 2030, la France devrait atteindre un taux similaire à celui des Etats-Unis avec un taux d’obésité doublé (31%).

Or le surpoids constitue un facteur de risque majeur de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Le surpoids, pourquoi et comment?

Le surpoids est le résultat de l’interaction entre des facteurs hétérogènes, découlant du comportement alimentaire d’une personne, de son activité physique et de sa dépense énergétique individuelle (métabolisme de base).

Quelques mots à propos du microbiote intestinal.

Les études récentes ont prouvé que les fonctions et rôles du microbiote intestinal – notre deuxième cerveau – sont multiples.

Prendre soin de son microbiote intestinal a donc un réel impact sur la santé d’un individu et le négliger (par une hygiène de vie perturbée, par certains traitements médicamenteux …) peut être source de dysbiose (ou déséquilibre) du microbiote pouvant être néfaste pour la santé.

Les êtres humains sont à la fois identiques et différents. Il en est de même de leur microbiote intestinal qui varie sensiblement entre les personnes en surpoids et les personnes minces.

Venons-en maintenant au lien entre surpoids et microbiote intestinal.

1. Les rôles du microbiote intestinal dans notre organisme

« Avec son million d’espèces de bactéries différentes, notre microbiote intestinal pèse à lui tout seul près de 2 kg ! Il endosse plusieurs rôles : il aide à la fonction digestive, immunitaire et à la régulation de la satiété » 

Dr Corinne Chicheportiche-Ayache, Médecin Nutritionniste, Paris 16ème

Le microbiote intestinal d’un adulte est composé d’environ 100.000 milliards de bactéries dont 500 espèces différentes. De par ses fonctions essentielles (cf Figure A), il est considéré comme notre deuxième cerveau !

FIGURE A

L’étude des microbiotes est en plein essor : de nombreuses études ont démontré que prendre soin de son microbiote intestinal a un réel impact sur la santé d’un individu.

Il joue notamment un rôle spécifique dans la régulation de l’appétit.

Certaines bactéries, bénéfiques, interagissent avec des composants de l’alimentation, pour libérer des métabolites agissant sur la régulation de l’appétit.

La souche Hafnia alvei HA4597®, présente dans l’organisme humain, produit une protéine qui agit sur les hormones de la satiété régulant ainsi la sensation de faim.

2. Composition du microbiote : les Bacteroïdetes et les Firmicutes

Ces deux familles représentent l’immense majorité des bactéries, soit plus de 90% de notre flore intestinale.

Les Firmicutes comportent plus de 250 genres dont les Lactobacilles, les Streptocoques, les Staphylocoques, les Entérocoques, les Bacilles, les Listeria et les Clostridium.

Les Bacteroïdetes (genre Bacteroides), dont il existe une vingtaine de genres différents, sont largement diffusées dans l’environnement, notamment le sol, les sédiments, l’eau de mer et les intestins d’animaux. Elles abondent dans les selles des animaux à sang chaud dont les humains.

Le rôle du microbiote intestinal dans la régulation de l’appétit

Le mécanisme et le fonctionnement des interactions entre le microbiote intestinal et la régulation de l’équilibre énergétique sont de plus en plus étudiés. La modulation de la composition du microbiote intestinal par l’apport de souches bactériennes particulières à tropisme sur le mécanisme de la satiété apparaît comme une stratégie nouvelle et intéressante dans la prévention et l’accompagnement de la prise en charge du surpoids.

« La satiété se définit à travers différents mécanismes complexes et variés. Elle résulte notamment de l’échange entre notre cerveau avec l’hypothalamus et notre microbiote intestinal. Des neuromédiateurs circulent entre ces deux acteurs et contribuent à la sensation de satiété via la fabrication de l’hormone α- MSH »

Dr. Corinne Chicheportiche-Ayache, Médecin Nutritionniste, Paris 16ème.

L’α-MSH est une hormone qui participe au processus de signalisation de la satiété. Elle est principalement synthétisée dans le cerveau par des neurones, qui sont eux-mêmes activés par des hormones sécrétées par l’intestin.

Les bactéries présentes dans le microbiote intestinal se nourrissent de nutriments et métabolisent des fibres non assimilables pour produire plusieurs substrats énergétiques comme les acides gras à chaine courte (AGCC). Lors de la lyse bactérienne, les bactéries libèrent des molécules comme l’homologue de la protéine caséinolytique peptidase B (ClpB) ou la protéine de la satiété. Cette protéine est présente dans le plasma humain, en quantité dans l’organisme de personnes plutôt minces et à tendance à se faire plus rares chez les personnes en surpoids.

La ClpB a des propriétés anorexigènes, c’est-à-dire qu’elle a pour effet de diminuer l’appétit.

La ClpB présente une similitude avec l’alpha-MSH, hormone anorexigène, par les 6 acides aminés communs.

La ClpB induit d’une part la sécrétion d’hormone de satiété et d’autre part peut interagir avec les neurones anorexigènes, d’où un arrêt de la faim et une induction de la satiété.

Plusieurs études ont montré le rôle direct du régime alimentaire sur la composition du microbiote intestinal et le rôle du microbiote intestinal pour expliquer les réponses différentes des patients face à un régime alimentaire.

Souche HAFNIA ALVEI HA4597® : des caractéristiques uniques !

Découverte pour la première fois en 1954 dans du lait cru, la souche Hafnia alvei HA4597® est présente en grande quantité dans les fromages. Elle fait partie également des bactéries du microbiote intestinal. Dans les années 1990, les contaminations des produits laitiers à la Listeria ont amené les industriels à pasteuriser le lait, supprimant les bactéries constitutives du lait avec pour conséquence la perte de caractéristiques comme les arômes typiques appréciés par les amateurs de fromage. Depuis 1996, Hafnia alvei est ajoutée en tant que ferment lactique dans le processus de fabrication des fromages au lait pasteurisé pour leur redonner une saveur d’antan.

Au niveau des intestins, Hafnia alvei HA4597®, en produisant la protéine ClpB, stimule la production des hormones de satiété par les cellules de la muqueuse intestinale, signal qui va permettre de réguler la sensation de faim.

Une souche étudiée scientifiquement

Afin de mettre en évidence l’efficacité de la bactérie Hafnia alvei HA4597®, plusieurs études scientifiques ont été réalisées.

1. Étude in vitro (Lucas, 2019) 19
Objectif : Evaluer la production de la protéine ClpB par Hafnia alvei HA4597® comparée à la souche de référence Escherichia coli K12.

Conclusion : La souche H. alvei HA4597® est capable de produire la protéine ClpB, et ce en quantité plus importante que la souche E. coli K12. Par ailleurs, la ClpB produite par Hafnia alvei HA4597®présente le même mimétisme avec l’α-MSH – l’hormone anorexigène produite dans le noyau arqué de l’hypothalamus – que la ClpB d’E. coli K12. Selon les auteurs, ces données sont favorables à l’utilisation de la souche H. alvei HA4597® comme probiotique visant à lutter contre le surpoids en renforçant les mécanismes naturels de satiété grâce à un effet similaire à celui de l’α-MSH.

E coli K12 = bactérie modèle des souches commensales d’Escherichia coli, bactérie intestinale qui stimule l’hormone satiétogène PYY dans le sang et active les neurones anorexigènes dans le cerveau.

Des études in vivo chez la souris puis chez l’homme en suivant pendant 12 semaines une population de 236 sujets en surpoids ont donné des résultats probants (Déchelotte P. et al. Étude clinique. « La souche probiotique H. alvei HA4597® améliore la perte de poids chez des sujets en surpoids sous régime hypocalorique modéré : une étude randomisée multicentrique contrôlée par placebo ». Poster – Congrès EPSEN (19-22 sept. 2020).)

Le Complément alimentaire SYMBIOSYS SATYLIA®.

C’est l’aboutissement de 15 années de recherche scientifique* dans le domaine de l’équilibre métabolique.

Symbiosys Satylia ® est un complément alimentaire, destiné à l’adulte, qui contient la souche unique Hafnia alvei HA4597® naturellement présente dans les produits à base de lait cru et dans la flore intestinale (ou microbiote) de l’Homme.

Il contient également du zinc et du chrome

SYMBIOSYS SATYLIA®, se prend au rythme de deux gélules à répartir dans la journée – une le matin au petit-déjeuner la seconde à prendre à l’heure du déjeuner au cours du repas, sur une période de 1 mois, renouvelable en fonction de vos besoins.

Disponible en pharmacie, SYMBIOSYS SATYLIA®, est commercialisé par boîte de 28 ou 60 gélules au prix public conseillé de 29€ la boîte de 28 gélules et de 47€ la boite de 60 gélules.

À propos de BIOCODEX

Depuis la découverte du premier médicament probiotique, Saccharomyces boulardii CNCM I-745® en 1953, BIOCODEX, pionnier dans ce domaine, s’est développé comme un acteur international clé dans l’univers des microbiotes.

Chez BIOCODEX, l’expertise est dédiée aux microbiotes, qui représentent un enjeu important pour la santé humaine. Il s’agit de la mission microbiote :

  • Proposer des solutions visant à améliorer la santé grâce aux microbiotes et en particulier grâce au médicament probiotique unique Saccharomyces boulardii CNCM I-745®, innover avec sa nouvelle gamme de compléments alimentaires SYMBIOSYS® ;
  • Eduquer le grand public et les professionnels de santé sur l’importance grandissante des microbiotes sur notre santé et notre bien-être grâce au Biocodex Microbiota Institute ;
  • Faire avancer la recherche scientifique sur les microbiotes avec des bourses de recherche académique proposées par la Biocodex Microbiota Foundation.

Mon avis: Je n’ai commencé cette cure que depuis quelques jours alors autant dire que le résultat ne saurait être déjà probant sur la balance. Par contre mes fréquentes envies irrépréssibles de grignotage ont carrément disparu! (Pourvu que ça dure!). Je vous promets donc de faire un point-bilan d’ici un mois.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :