Vendredi soir, à 21h30, ce sera la «vraie reprise » de l’Empereur des Boulevards!

Un vrai bonheur de retrouver la Compagnie Les Joyeux de la Couronne sur les planches du théâtre Montmartre Galabru!

L-EMPEREUR-DES-BOULEVARDS
L’Empereur des Boulevards – Compagnie Les Joyeux de la Couronne –
Crédits photos : Marina Gautier

Ayant eu la chance – et surtout l’immense plaisir – de découvrir cette magnifique création en avant-première, j’avais envie de poser quelques questions à Olivier SCHMIDT, auteur et metteur en scène de la pièce…

Z.P: Alors Olivier, 2 jours avant LE grand soir, vous vous sentez…

Stressé ??? Impatient ? Ravi ?…
Vous jouerez probablement devant un public masqué ce qui n’est pas – encore –
banal. Vous l’appréhendez ou pas du tout ?

olivier SCHMIDT

C’est l’impatience qui prédomine aujourd’hui au sein de la compagnie.

Depuis 5 ans, L’Empereur est sans conteste possible notre spectacle le plus ambitieux, en termes de moyens productifs et techniques.

Le public – masqué ou non – répond déjà à l’appel, c’est une excellente nouvelle, et cela ne change en rien le plaisir que nous aurons à jouer. Les gens ont besoin de sortir du contexte lugubre actuel, alors masque ou pas, je suis persuadé que les retrouvailles seront heureuses et bénéfiques pour tous. Il ne faut en aucun cas céder aux sirènes alarmistes et à ceux qui nous répètent chaque jour qu’il faut réinventer le théâtre.

Il faut se concentrer sur le présent, reconstruire. Le théâtre se vit avec un public, dans une salle.

Arrêtons de parler de digitalisation ou de chantier pour l’avenir. Le seul vrai défi, nous devons le résoudre maintenant !


Z.P : Quand on évoque « Feydeau » on pense plutôt à « Monsieur Chasse » à « La Dame de Chez Maxim’s, à « Dormez je le veux » … mais peu de gens connaissent sa vie … tumultueuse !
Qu’est-ce qui vous a poussé à vous pencher sur cet aspect plus « intime » du personnage?

olivier SCHMIDT

O.SCHMIDT: Nombreux sont ceux qui méprisent Feydeau ou le méconnaissent. Quand je suis venu au théâtre, mon premier choc en tant qu’enfant passionné a été « Le Dindon » dans une mise en scène de Thomas Le Douarec.

Je me souviens de chaque détail et du haut des mes 5 ans, je me souviens avoir dit : plus tard, je veux faire ça!

J’ai mis du temps à monter ma première mise en scène de l’un de ses textes, car c’est un auteur exigeant qui ne souffre pas la demi-mesure. Et il y a eu un heureux « accident » : lors du festival Off 2019, nous commencions à parler de nos envies quant à notre prochaine création. Et sans trop réfléchir, j’ai mis sur la table que personne encore n’avait écrit sur sa vie dans le cadre du théâtre. L’idée était lancée, et après 6 mois de travail, le spectacle est né.

Ce qui m’a passionné, c’est de raconter son destin et de le confronter à son travail dramaturgique. Car si Feydeau est le maître incontesté de l’humour, sa vie est une succession de drames personnels. Au-delà, il y a aussi toute l’imagerie de la Belle-Epoque qui est absolument passionnante et que nous tentons aussi de raconter.

L’EMPEREUR DES BOULEVARDS – Photo Marina Gauthier



Z.P: Vous interprétez à merveille un rôle …. que je ne dévoilerai pas étant convaincue que la surprise de la découverte de votre personnage est essentielle. Pour tout vous dire, vous m’avez bluffée!
Et c’est donc en toute complicité, que je vous demanderai un mot , un seul, qui pourrait évoquer votre personnage mais en essayant de ne pas trop en dévoiler …

L'Empereur des Boulevards - Olivier SCHMIDT
L’Empereur des Boulevards – Olivier SCHMIDT (Hetty)Crédits photos : Marina Gautier


O.SCHMIDT: Un mot ? Impossible (rires). Ce rôle est complexe car il prend plusieurs fonctions dans la pièce. Sans trop en dire, il est la personnification des vices de l’auteur avant de prendre finalement les traits d’un symbole plus fort encore. C’est un bonheur de défendre ce personnage parce qu’il permet de toucher à toute une palette de sentiments contradictoires.

D’ailleurs, la distribution s’agrandit pour la reprise, et je vais partager ce rôle avec un nouveau comédien, Thibaut Marion. Et je pense sincèrement que sa composition va encore amener une nouvelle dimension au personnage, très différente. C’est pour moi la plus grande richesse qu’offre ce rôle : on peut l’envisager de multiples façons sans le trahir. Nos partis pris sont diamétralement opposés, mais je suis ravi de laisser la place à Thibaut, parce qu’au-delà de son talent, il propose quelque chose de très émouvant.

Z.P : Mille mercis Olivier de m’avoir accordé un peu de votre temps (à fortiori pendant cette semaine de reprise!)

Je vous laisse maintenant à vos répétitions et vous souhaite – mais là-dessus je n’ai aucun doute – d’enflammer le public du Théâtre Montmartre Galabru.
À très vite !

INFOS PRATIQUES

L’Empereur des Boulevards

Auteur : Olivier SCHMIDT

Mise en scène : Olivier SCHMIDT

Interprètes : Julien HAMMER, Séverine WOLFF, Alexandra MAGIN, Florian DUFOSSE ou Léonard COURBIER, Julien ANTONINI ou Mickael ALABERGERE, Olivier SCHMIDT, Kévin MAILLE et Justine VERDIER

Genre : Théâtre Musical

Durée : 1h20

Reprise du 18/09 au 20/12 le vendredi à 21h30 et le dimanche à 18h30 (relâche du 20 au 29/11)

RESERVATIONS ICI

%d blogueurs aiment cette page :